En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Ce mercredi, la journée de la laïcité est célébrée dans tous les établissements scolaires. (Photo d'illustration)
 

TEMOIGNAGES - Après les attentats de janvier, le gouvernement a décidé de faire du 9 décembre la journée de la laïcité. RMC s'est rendue au collège René Seyssaud, à Saint-Chamas, dans les Bouches-du-Rhône, dont les élèves de 4e ont préparé des affiches pour l’occasion.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

57 opinions
  • rienafoutre
    rienafoutre     

    les religions 5000 ans qu'elles nous enquiquinent donc ça durera 5000 ans encore a cause de ces humains jaloux, envieux, arrogants.

  • strikler
    strikler     

    ha au bataclan ça a déchiré un peu la France ....

  • La comtesse
    La comtesse     

    Aujourd’hui 9/12, anniversaire de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État, se tient la « Journée nationale de la laïcité ».
    Décrétée par François Hollande, celle-ci cache une réalité préoccupante : 81 % des Français estiment que la laïcité est en danger, révèle un sondage Ifop pour le Comité national d’action laïque (Cnal), publié aujourd’hui. Ils sont également 81 %, soit plus de huit sondés sur dix, à considérer que ce serait une bonne chose « d’interdire le port de signes religieux ostensibles aux accompagnateurs bénévoles de sorties scolaires ».
    Depuis 2010, le port du voile est interdit dans la rue, les transports et les services publics et punit d’une amende de 150 euros.
    Pourtant, les infractions se multiplient. Mais, apparemment, rien de bien inquiétant pour le gouvernement qui a préféré se préoccuper aujourd’hui de l’inauguration du nouvel aménagement de la place de la Laïcité (dans le XVe), à laquelle Anne Hidalgo, maire de la capitale, a assisté en présence des représentants de différentes loges maçonniques.

  • Sydjay
    Sydjay     

    Elles sont ou les 99 opinions ?

    sipernovache
    sipernovache      (réponse à Sydjay)

    chez Valls

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    ILS ONT LA TROUILLE DE FAIRE LE JOB
    ET PEILLON EST ALLER PANTOUFLER A STRASBOURG
    L'ENTENDEZ VOUS SUR LE SUJET ?

    Texte de la charte de la laïcité du 9 septembre 2013

    Charte de la laïcité à l’école.
    La Nation confie à l’école la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République. La République est laïque. L’école est laïque.
    1) La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi, sur l’ensemble de son territoire, de tous les citoyens. Elle respecte toutes les croyances.
    2) La République laïque organise la séparation des religions et de l’État. L’État est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles. Il n’y a pas de religion d’État.
    3) La laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire (1). Elle permet la libre expression de ses convictions, dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public.
    4) La laïcité permet l’exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de chacun avec l’égalité et la fraternité de tous dans le souci de l’intérêt général.
    5) La République assure dans les établissements scolaires le respect de chacun de ces principes.
    6) La laïcité de l’École offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l’apprentissage de la citoyenneté. Elle les protège de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leurs propres choix.
    7) La laïcité assure aux élèves l’accès à une culture commune et partagée.
    8) La laïcité permet l’exercice de la liberté d’expression des élèves dans la limite du bon fonctionnement de l’École comme du respect des valeurs républicaines et du pluralisme des convictions.
    9) La laïcité implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre.
    10) Il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la valeur de la laïcité, ainsi que des autres principes fondamentaux de la République. Ils veillent à leur application dans le cadre scolaire. Il leur revient de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves.
    11) Les personnels ont le devoir de stricte neutralité : ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de leurs fonctions.
    12) Les enseignements sont laïques. Afin de garantir aux élèves l’ouverture la plus objective possible à la diversité des visions du monde ainsi qu’à l’étendue et à la précision des savoirs, aucun sujet n’est a priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique. Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme.
    13) Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’École de la République.
    14) Dans les établissements scolaires publics, les règles de vie des différents espaces, précisées dans le règlement intérieur, sont respectueuses de la laïcité. Le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.
    15) Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves contribuent à faire vivre la laïcité au sein de leur établissement.
    _________________________
    Ps :
    (1) c'est aussi le droit d' en changer, mais l' apostasie est réprimée (jusqu'à la peine de mort) par l'islam et le coran, en contradiction avec la loi de la République (art 1 de la loi de 1905)















































































































    .

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    ILS ONT LA TROUILLE DE FAIRE LE JOB
    ET PEILLON EST ALLER PANTOUFLER A STRASBOURG
    L'ENTENDEZ VOUS SUR LE SUJET ?

    Texte de la charte de la laïcité du 9 septembre 2013

    Charte de la laïcité à l’école.
    La Nation confie à l’école la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République. La République est laïque. L’école est laïque.
    1) La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi, sur l’ensemble de son territoire, de tous les citoyens. Elle respecte toutes les croyances.
    2) La République laïque organise la séparation des religions et de l’État. L’État est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles. Il n’y a pas de religion d’État.
    3) La laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire (1). Elle permet la libre expression de ses convictions, dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public.
    4) La laïcité permet l’exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de chacun avec l’égalité et la fraternité de tous dans le souci de l’intérêt général.
    5) La République assure dans les établissements scolaires le respect de chacun de ces principes.
    6) La laïcité de l’École offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l’apprentissage de la citoyenneté. Elle les protège de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leurs propres choix.
    7) La laïcité assure aux élèves l’accès à une culture commune et partagée.
    8) La laïcité permet l’exercice de la liberté d’expression des élèves dans la limite du bon fonctionnement de l’École comme du respect des valeurs républicaines et du pluralisme des convictions.
    9) La laïcité implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre.
    10) Il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la valeur de la laïcité, ainsi que des autres principes fondamentaux de la République. Ils veillent à leur application dans le cadre scolaire. Il leur revient de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves.
    11) Les personnels ont le devoir de stricte neutralité : ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de leurs fonctions.
    12) Les enseignements sont laïques. Afin de garantir aux élèves l’ouverture la plus objective possible à la diversité des visions du monde ainsi qu’à l’étendue et à la précision des savoirs, aucun sujet n’est a priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique. Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme.
    13) Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’École de la République.
    14) Dans les établissements scolaires publics, les règles de vie des différents espaces, précisées dans le règlement intérieur, sont respectueuses de la laïcité. Le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.
    15) Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves contribuent à faire vivre la laïcité au sein de leur établissement.
    _________________________
    Ps :
    (1) c'est aussi le droit d' en changer, mais l' apostasie est réprimée (jusqu'à la peine de mort) par l'islam et le coran, en contradiction avec la loi de la République (art 1 de la loi de 1905)















































































































    .

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    ILS ONT LA TROUILLE DE FAIRE LE JOB
    ET PEILLON EST ALLER PANTOUFLER A STRASBOURG
    L'ENTENDEZ VOUS SUR LE SUJET ?

    Texte de la charte de la laïcité du 9 septembre 2013

    Charte de la laïcité à l’école.
    La Nation confie à l’école la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République. La République est laïque. L’école est laïque.
    1) La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi, sur l’ensemble de son territoire, de tous les citoyens. Elle respecte toutes les croyances.
    2) La République laïque organise la séparation des religions et de l’État. L’État est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles. Il n’y a pas de religion d’État.
    3) La laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire (1). Elle permet la libre expression de ses convictions, dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public.
    4) La laïcité permet l’exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de chacun avec l’égalité et la fraternité de tous dans le souci de l’intérêt général.
    5) La République assure dans les établissements scolaires le respect de chacun de ces principes.
    6) La laïcité de l’École offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l’apprentissage de la citoyenneté. Elle les protège de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leurs propres choix.
    7) La laïcité assure aux élèves l’accès à une culture commune et partagée.
    8) La laïcité permet l’exercice de la liberté d’expression des élèves dans la limite du bon fonctionnement de l’École comme du respect des valeurs républicaines et du pluralisme des convictions.
    9) La laïcité implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre.
    10) Il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la valeur de la laïcité, ainsi que des autres principes fondamentaux de la République. Ils veillent à leur application dans le cadre scolaire. Il leur revient de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves.
    11) Les personnels ont le devoir de stricte neutralité : ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de leurs fonctions.
    12) Les enseignements sont laïques. Afin de garantir aux élèves l’ouverture la plus objective possible à la diversité des visions du monde ainsi qu’à l’étendue et à la précision des savoirs, aucun sujet n’est a priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique. Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme.
    13) Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’École de la République.
    14) Dans les établissements scolaires publics, les règles de vie des différents espaces, précisées dans le règlement intérieur, sont respectueuses de la laïcité. Le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.
    15) Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves contribuent à faire vivre la laïcité au sein de leur établissement.
    _________________________
    Ps :
    (1) c'est aussi le droit d' en changer, mais l' apostasie est réprimée (jusqu'à la peine de mort) par l'islam et le coran, en contradiction avec la loi de la République (art 1 de la loi de 1905)















































































































    .

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    ILS ONT LA TROUILLE DE FAIRE LE JOB
    ET PEILLON EST ALLER PANTOUFLER A STRASBOURG
    L'ENTENDEZ VOUS SUR LE SUJET ?

    Texte de la charte de la laïcité du 9 septembre 2013

    Charte de la laïcité à l’école.
    La Nation confie à l’école la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République. La République est laïque. L’école est laïque.
    1) La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi, sur l’ensemble de son territoire, de tous les citoyens. Elle respecte toutes les croyances.
    2) La République laïque organise la séparation des religions et de l’État. L’État est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles. Il n’y a pas de religion d’État.
    3) La laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire (1). Elle permet la libre expression de ses convictions, dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public.
    4) La laïcité permet l’exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de chacun avec l’égalité et la fraternité de tous dans le souci de l’intérêt général.
    5) La République assure dans les établissements scolaires le respect de chacun de ces principes.
    6) La laïcité de l’École offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l’apprentissage de la citoyenneté. Elle les protège de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leurs propres choix.
    7) La laïcité assure aux élèves l’accès à une culture commune et partagée.
    8) La laïcité permet l’exercice de la liberté d’expression des élèves dans la limite du bon fonctionnement de l’École comme du respect des valeurs républicaines et du pluralisme des convictions.
    9) La laïcité implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre.
    10) Il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la valeur de la laïcité, ainsi que des autres principes fondamentaux de la République. Ils veillent à leur application dans le cadre scolaire. Il leur revient de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves.
    11) Les personnels ont le devoir de stricte neutralité : ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de leurs fonctions.
    12) Les enseignements sont laïques. Afin de garantir aux élèves l’ouverture la plus objective possible à la diversité des visions du monde ainsi qu’à l’étendue et à la précision des savoirs, aucun sujet n’est a priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique. Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme.
    13) Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’École de la République.
    14) Dans les établissements scolaires publics, les règles de vie des différents espaces, précisées dans le règlement intérieur, sont respectueuses de la laïcité. Le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.
    15) Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves contribuent à faire vivre la laïcité au sein de leur établissement.
    _________________________
    Ps :
    (1) c'est aussi le droit d' en changer, mais l' apostasie est réprimée (jusqu'à la peine de mort) par l'islam et le coran, en contradiction avec la loi de la République (art 1 de la loi de 1905)















































































































    .

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    ILS ONT LA TROUILLE DE FAIRE LE JOB
    ET PEILLON EST ALLER PANTOUFLER A STRASBOURG
    L'ENTENDEZ VOUS SUR LE SUJET ?

    Texte de la charte de la laïcité du 9 septembre 2013

    Charte de la laïcité à l’école.
    La Nation confie à l’école la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République. La République est laïque. L’école est laïque.
    1) La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi, sur l’ensemble de son territoire, de tous les citoyens. Elle respecte toutes les croyances.
    2) La République laïque organise la séparation des religions et de l’État. L’État est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles. Il n’y a pas de religion d’État.
    3) La laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire (1). Elle permet la libre expression de ses convictions, dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public.
    4) La laïcité permet l’exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de chacun avec l’égalité et la fraternité de tous dans le souci de l’intérêt général.
    5) La République assure dans les établissements scolaires le respect de chacun de ces principes.
    6) La laïcité de l’École offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l’apprentissage de la citoyenneté. Elle les protège de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leurs propres choix.
    7) La laïcité assure aux élèves l’accès à une culture commune et partagée.
    8) La laïcité permet l’exercice de la liberté d’expression des élèves dans la limite du bon fonctionnement de l’École comme du respect des valeurs républicaines et du pluralisme des convictions.
    9) La laïcité implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre.
    10) Il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la valeur de la laïcité, ainsi que des autres principes fondamentaux de la République. Ils veillent à leur application dans le cadre scolaire. Il leur revient de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves.
    11) Les personnels ont le devoir de stricte neutralité : ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de leurs fonctions.
    12) Les enseignements sont laïques. Afin de garantir aux élèves l’ouverture la plus objective possible à la diversité des visions du monde ainsi qu’à l’étendue et à la précision des savoirs, aucun sujet n’est a priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique. Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme.
    13) Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’École de la République.
    14) Dans les établissements scolaires publics, les règles de vie des différents espaces, précisées dans le règlement intérieur, sont respectueuses de la laïcité. Le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.
    15) Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves contribuent à faire vivre la laïcité au sein de leur établissement.
    _________________________
    Ps :
    (1) c'est aussi le droit d' en changer, mais l' apostasie est réprimée (jusqu'à la peine de mort) par l'islam et le coran, en contradiction avec la loi de la République (art 1 de la loi de 1905)















































































































    .

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    ILS ONT LA TROUILLE DE FAIRE LE JOB
    ET PEILLON EST ALLER PANTOUFLER A STRASBOURG
    L'ENTENDEZ VOUS SUR LE SUJET ?

    Texte de la charte de la laïcité du 9 septembre 2013

    Charte de la laïcité à l’école.
    La Nation confie à l’école la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République. La République est laïque. L’école est laïque.
    1) La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi, sur l’ensemble de son territoire, de tous les citoyens. Elle respecte toutes les croyances.
    2) La République laïque organise la séparation des religions et de l’État. L’État est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles. Il n’y a pas de religion d’État.
    3) La laïcité garantit la liberté de conscience à tous. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire (1). Elle permet la libre expression de ses convictions, dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public.
    4) La laïcité permet l’exercice de la citoyenneté, en conciliant la liberté de chacun avec l’égalité et la fraternité de tous dans le souci de l’intérêt général.
    5) La République assure dans les établissements scolaires le respect de chacun de ces principes.
    6) La laïcité de l’École offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l’apprentissage de la citoyenneté. Elle les protège de tout prosélytisme et de toute pression qui les empêcheraient de faire leurs propres choix.
    7) La laïcité assure aux élèves l’accès à une culture commune et partagée.
    8) La laïcité permet l’exercice de la liberté d’expression des élèves dans la limite du bon fonctionnement de l’École comme du respect des valeurs républicaines et du pluralisme des convictions.
    9) La laïcité implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l’autre.
    10) Il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la valeur de la laïcité, ainsi que des autres principes fondamentaux de la République. Ils veillent à leur application dans le cadre scolaire. Il leur revient de porter la présente charte à la connaissance des parents d’élèves.
    11) Les personnels ont le devoir de stricte neutralité : ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de leurs fonctions.
    12) Les enseignements sont laïques. Afin de garantir aux élèves l’ouverture la plus objective possible à la diversité des visions du monde ainsi qu’à l’étendue et à la précision des savoirs, aucun sujet n’est a priori exclu du questionnement scientifique et pédagogique. Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme.
    13) Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se conformer aux règles applicables dans l’École de la République.
    14) Dans les établissements scolaires publics, les règles de vie des différents espaces, précisées dans le règlement intérieur, sont respectueuses de la laïcité. Le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.
    15) Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves contribuent à faire vivre la laïcité au sein de leur établissement.
    _________________________
    Ps :
    (1) c'est aussi le droit d' en changer, mais l' apostasie est réprimée (jusqu'à la peine de mort) par l'islam et le coran, en contradiction avec la loi de la République (art 1 de la loi de 1905)















































































































    .

Lire la suite des opinions (57)

Votre réponse
Postez un commentaire