En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Vue de Kaboul, capitale de l'Afghanistan.
 

Le gouvernement a entendu l'appel des interprètes afghans relayé sur RMC. 55 interprètes menacés de mort et doivent vivre cachés parce qu'ils avaient aidé l'armée française pendant ses 13 années de présence dans le pays. Leur dossier sera réexaminé par le quai d'Orsay, a annoncé mardi Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire