En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La prison est l'un des foyers de radicalisation en France.
 

Depuis une quinzaine d'années, Mohamed Loueslati est aumônier dans les prisons du Grand Ouest. Face au fondamentalisme qu'il a vu se développer, il revient sur son rôle auprès des détenus et regrette que le statut d'aumônier ne soit pas davantage reconnu, alors qu'il est parfois le seul à pouvoir faire obstacle aux discours radicaux.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire