En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

"L’épisiotomie était basée sur des croyances du 18e siècle, mais les pratiques ont changé"

"L’épisiotomie était basée sur des croyances du 18e siècle, mais les pratiques ont changé"
 

Lundi, la secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes Marlène Schiappa s’est appuyée sur le chiffre de 75% d’épisiotomie chez les femmes qui accouchent pour dénoncer les violences obstétricales. Pour le professeur Didier Riethmuller, gynécologue-obstétricien au CHRU de Besançon qui affiche un taux de moins de 1%, il s'agit d'une méconnaissance de la réalité d’un métier qui a su évoluer depuis plusieurs années.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire