En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

"La rupture entre les citoyens et les politiques est telle qu’il faut qu’on assume de se mettre à poil" 

"La rupture entre les citoyens et les politiques est telle qu’il faut qu’on assume de se mettre à poil" 
 

Alors que le gouvernement d'Emmanuel Macron prépare une loi sur la moralisation politique, les critiques se multiplient contre Richard Ferrand ministre de la Cohésion du territoire. Des critiques qui se heurtent à la justice, qui estime qu'il n'y a pas d'affaire. De son côté, Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement et invité des Grandes Gueules, se refuse à être un "juge moral" et réaffirme la nécessité de la mise en place de cette loi.  

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire