En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le Parti Pris d'Hervé Gattegno, tous les matins à 8h20 sur RMC.
 

Après l'installation de nouveaux gouvernements en Grèce et en Italie, des voix s'élèvent dans toute l'Europe pour s'inquiéter d'une forme de mise sous tutelle des États par la finance. Le coup d'État des marchés a déjà commencé...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • ZARATUSTRA
    ZARATUSTRA     

    ET OUAIS ON VA FAIRE LA GUERRE POUR IMPOSER UNE PSEUDO DEMOCRATIE QU ON NE RETROUVE MEME PLUS CHEZ NOUS. LES MARCHE C DEPUIS GISCARD QU IL NOUS TIENNENT PAR LES ROUBIGNOLES.
    LES POLITIQUES SE FOUTENT DES ELECTEURS ET LES MARCHES SE FOUTENT DES POLITIQUES
    VIVE LE LIBERALISME VOUS L'AVEZ VOULU ET BIEN ASSUMEZ BANDE DE NAIFS QUE VOUS ETES CHER COMPATRIOTES.
    CES 5 DERNIERES ANNEES LA DETTE EST PASSEE DE 1200 MILLIARDS A 1725 MILLIARDS ON DIT MERCI QUI MERCI SARKO ET SURTOUT MERCI FRANCAIS OU PLUTOT COMME NOUS DIRONS LES MARCHES SALUT DUCON.
    ATTENTION CAR CELA FINIRA TRES MAL ET DANS LA VIOLENCE.

  • Verly.
    Verly.     

    ...le sujet qu'il fallait, qu'il faut et qu'il faudra évoquer... Cheminade, Chevénement l'avaient déja dénoncé, rejoints par Asselineau,Dupont Aignan, et Mélenchon. C'est avec eux qu'il convient de créer un front républicain et avec tous ceux qui voudront les rejoindre. Comme disait de Gaulle "La France n'est ni de droite ni de gauche ou plutôt elle est des deux à la fois." A partir de 1942 les Résistants de toutes opinions se sont rassemblés sous la même bannière. Cela a donné le gouvernement d'union nationale qui malgré ses vicissitudes nous a donné trente années d'un progrés que les autres états n'ont pas connu malgré les critiques. Churchill disait "La France se relève dans le désordre pendant que la Grande-Bretagne s'écroule dans l'ordre". Nous avons encore assez de ressources pour faire obstacle à la gouvernance de la finance mondiale. Les premiers à rejoindre de Gaulle au départ n'étaient que quatre vingt dix.

Votre réponse
Postez un commentaire