En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le parti pris d'Hervé Gattegno
 

La loi Travail a été adoptée en première lecture car la motion de censure déposée par la droite a été rejetée. Si l'on dresse le bilan de cette affaire, on peut dire que personne n'en est sorti vainqueur. Mais pour Hervé Gattegno François Hollande en est le grand perdant. D'ailleurs, les conditions de l'adoption de ce texte prouvent qu'il n'existe plus de véritable majorité.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • jolbob
    jolbob     

    "Le hollandisme est mort cette semaine"
    Certes, mais nos "Parti-Sectaires" continuent a parler en "Hollandois" (idiome où les mots signifient le contraire du Français académique, exemple "Inversion" veut dire "Augmentation" (du chômage), "ça va mieux" signifie "de pire en pire", etc...) et à nous sortir des "Hollanderies" (mot qui remplace en pire "énarquerie" qui lui-même remplaçait en aggravant le sens, le mot "connerie").

  • tecktango
    tecktango     

    R.I.P.

  • Andréjean
    Andréjean     

    on n'ai pas voué a la culture d'un seul homme surtout qu'il n'est pas dans les valeurs de la gauche

Votre réponse
Postez un commentaire