En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
"Le Parti socialiste est à la rue. Il n'a plus ni tête, ni corps, ni rien"
 

François Hollande s'est rendu dimanche peu au siège du PS rue de Solférino, après avoir transmis les clés de l'Elysée à son successeur, Emmanuel Macron. Vivement applaudi, il a été accueilli par une banderole "Merci" déployée sur la devanture du siège. Un accueil chaleureux critiqué par la Grande Gueule Gilles-William Goldnadel.

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • durango
    durango     

    Gilles-William Goldnade, représente le degré 0 du journalisme. Trop engagé politiquement, par ses fausses affirmations tronquées et partiales ne permettent pas la moindre compréhension de la vie politique, et je ne défends en rien le PS, loin s'en faux.
    BFM ne se grandit pas avec un personnage aussi fade et intelligent comme une huitre.

  • Vinals
    Vinals     

    Je ne suis pas socialiste, mais il ne faut pas croire au Père Noel, les sympathisants socialistes seront toujours là et le parti se redressera malgréles " brutus " de En Marche ".

Votre réponse
Postez un commentaire