En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Outgoing French Prime Minister Manuel Valls looks on at the Hotel Matignon in Paris, on December 6, 2016 during the handover ceremony after he resigned to seek the Socialist nomination in next year's presidential election. 
THOMAS SAMSON / AFP
 

Enfariné à Strasbourg, giflé en Bretagne, moqué sur France Inter, Manuel Valls est la cible d'un mécontentement manifeste. Pour le politologue Olivier Rouquan, la raison de cette colère tient au style et au bilan de l'ex-Premier ministre, candidat à la primaire à gauche, ainsi qu'à l'évolution du rapport à la politique. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire