En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le Parti Pris d'Hervé Gattegno, du lundi au vendredi à 8h20 sur RMC.
 

François Hollande a choisi de ne pas participer au défilé des syndicats pour le 1er mai, mais de se rendre à Nevers pour honorer la mémoire de l’ancien premier ministre Pierre Bérégovoy, qui s’était suicidé en 1993. Le 1er mai de François Hollande est troublant...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • C 1 chance
    C 1 chance     

    Le 1er mai en France était traditionnellement la fête des syndicats grévistes de gauche minoritaires représentatifs des régimes spéciaux. Peut-être que François Hollande, pour qui je n'ai pas voté, a une notion plus large du "travailleur". Une différence avec Martine Aubry, qui exploite la dictature syndicale, pour imposer par exemple les 35 h, en évitant le contact avec les délégués élus sensés parler au nom des salariés, en privilégiant les délégués syndicaux imposés par le syndicats. Je fais partie de la majorité de salariés qui n'a pas de "partenaires sociaux"

  • rfp
    rfp     

    Il fuit, tout simplement.

Votre réponse
Postez un commentaire