Les pharmaciens nous prennent-ils pour des pigeons?
 

Selon le dernier rapport de Familles Rurales, les produits délivrés sans ordonnance seraient de plus en plus chers. En un an, leur prix a augmenté de 4,3%. Ajouté à cela, les écarts de tarification selon les points de vente qui, de leur côté, sont toujours d’actualité. Ainsi, le prix d’une boîte de Maalox variera de 2,75 € à 9,10 € ! Les pharmaciens nous prennent-ils pour des pigeons?

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Mica1
    Mica1     

    N'achetez plus de médicaments et le problème sera résolu ! Il faut savoir souffrir, mourir jeune pour laisser la place aux autres, aux jeunes. Le problème est simple.

  • Julien Deledicque
    Julien Deledicque     

    Quelle étude pour l'augmentation de 4.3% j'aimerais bien la voir?

    Etant pharmacien je peux en tout cas vous dire que pour la majorité, les pharmaciens ne gagnent pas plus, les labos augmentent tous leurs tarifs à chaque début d'année... Ex la lysopaine qui a pris plus d'1 euro sur notre prix d'achat en 2017... On est mi-décembre, on a le droit au discours des commerciaux "commandez ca va augmenter au 1er janvier 2018".

    Et pour la différence des prix, en dehors de ce qui a été été dit moultes fois (différence de prix d'achat entre petite et grosse structure selon quantités, choix du pharmacien de "travailler" une marque ou une autre, choix du pharmacien de faire un prix d'appel/agressif ou non sur un produit), ben réjouissez vous, y'a de la concurrence, libre à chacun de choisir une pharmacie discount qui fait du volume, ou votre pharmacie de village/quartier, sûrement plus cher, mais qui vous connait et prend plus de temps. Quand y'a pas de concurrence on râle, donc y'en a on crie au scandale sur les écarts de prix.

  • Zokin Kalso
    Zokin Kalso     

    Voici encore un débat INSUPPORTABLE avec des faits orientés et des arguments tout droit sort d'une brasserie où certains devraient penser à boire de l'eau au lieu de se plaindre autant des médicaments qu'il consomme (par obligation ?)..
    Voici quelques axes de réflexions nécessaires avant de savoir si votre pharmacien se fout de vous !
    - Quels sont ces produits délivrés sans ordonnances (produits de parapharmacie ? médicament non remboursé, médicaments non soumis au régime de délivrance particulière sous condition ? ....). Ici, on mélange plein de produit qui ne sont pas forcément des produits de santé. Donc ça ne VEUT RIEN DIRE ! C'est clairement un biais de confirmation afin de dire "les médicaments indispensables à la vie des Français leur coûtent de plus en plus Cher par la faute du pharmacien". Et ça, ça serait inadmissible mais c'est tout simplement faux !
    - Ce dernier argument est d'autant plus faux que les prix des médicaments et des autres produits de santé en pharmacie ne sont pas le fait de choix arbitraire mais sont souvent administrés par nos institutions. Pour les produits en question, le pharmacien n'a pas son mot à dire sur le prix et le montant du remboursement. Pour ça, merci de ne pas taper sur le pharmacien qui n'y peut rien e t dont le discours n'est manifestement pas audible.

    - Vous parlez de point de vente . Non, le comptoir du pharmacien n'est pas une caisse mais un point de délivrance où un patient (certes, consommateur) a la possibilité de consulter gratuitement un professionnel de santé facilement accessible pour se faire délivrer des médicaments (souvent remboursés totalement par la sécu et mutuelles) AINSI QUE des conseils.

    - Vous prenez l'exemple du Maalox® : Là encore, plusieurs axes sont à développer avant de réfléchir bêtement !
    ****il n'est pas remboursé par la sécurité sociale pour des raisons bien précises. Donc son prix fixé par le pharmacien selon les remises qu’il a chez son grossiste. Donc n’espérez pas avoir le même prix chez une petite pharmacie de quartier que dans une grosse pharmacie de centre commercial qui fait du volume. Eh oui, le pharmacien a le droit de gagner un peu d’argent et l’interdiction de vendre à perte (ça ne paraît pas évident pour certains).
    ****C'est un médicament qui soulage vite selon les conditions d'utilisation, il peut être toxique voire très toxique chez les personnes pluri médicamentées. Délivrer ce médicament se fait avec un véritable conseil afin d’assurer la sécurisation. Malheureusement, de plus en plus de personnes préfèrent s’en passer en considérant la pharmacie comme un simple centre de distribution et certains pharmaciens se retrouvent, par dépit à faire leur boulot comme des épiciers.

    Merci de placer les choses dans le contexte, ça n’est pas une question de pouvoir d’achat mais de santé publique.

  • julien9236
    julien9236     

    J'ai plusieurs contre exemple et les pharmaciens ont sauvé mon fils d'une grave erreur de prescription de la part d'un médecin des urgences.
    Comme partout il y a des gens qui font bien leur métier et oui je suis prêt à payer un peu plus cher pour avoir des vrais conseils car ce sont des spécialistes de médicaments et que les médecins font régulièrement des erreurs de prescription qui peuvent s'avérer grave.

Votre réponse
Postez un commentaire