En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Sur la seule Ile-de-France, vingt fermetures de pharmacies ont été enregistrées depuis le début de l'année. (Photo d'illustration)
 

TEMOIGNAGE - Entre le 1er janvier et le 1er juillet, cent officines ont mis la clé sous la porte, soit plus d'une fermeture tous les deux jours. En 2014, 151 pharmacies ont définitivement fermé leurs portes en France. En cause, la difficulté à retrouver un repreneur au moment de partir à la retraite.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • bernadete
    bernadete     

    pauvre amandine, elle ne va pas bien, elle ne la vendra jamais sa pharmacie, qui est assez fou pour s'endetter pour s'acheter du travail même pas payé au Smic !!
    il suffit de faire le calcul 10 h de travail par jour, pour gagner à deux 3500 euros, soit 1750 par tête, c'est loin, très loin du smic, vaut mieux être salarié, sans prendre le risque d'une dette professionnelle énorme à rembourser et peut être tout perdre.
    Avec de telles arguments de vente, dans 10 ans elle n'aura pas vendu.
    une pharmacie ferme tous les 3 jours, il y a une raison, pas le fruit du hasard, ce n'est tout simplement pas rentable.

Votre réponse
Postez un commentaire