En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Loi sur les stagiaires: "Un zigzag exaspérant pour les patrons", dénonce Lanxade

Thibault Lanxade, vice-président du Medef.
 

Ce mercredi matin Jean-Jacques Bourdin recevait Thibault Lanxade, le vice-président du Medef, sur RMC et BFMTV de 8h35 à 9h. Il est notamment revenu sur la proposition de loi visant à encadrer les stages en entreprises ainsi que sur le "stress" des entreprises.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • 584274
    584274     

    moi quand j"aie passée mon diplôme dans le medical ;les jours ou j"avais pas écoles il fallait travailler gratos dans les hôpitaux et ce pendant les conges aussi un mois plein gratos et 15 jours a chaques conges d"écoles;je rappelle que l"aphm est l"état ils nous faisaient travaillés gratos pour l"etat ,lui le plus gros barbeau que la terre porte c"est l"etat:les infirmieres quand elle nous voyaient arriver disaient aller les stagieres sont là comme si on était du personnel on nous mettaient au boulot comme elles nous faisions le méme boulot et plus encore !!!!

  • choppaul
    choppaul     

    C'est un fait, ils profitent bien des stagiaires.

  • Glaudeix
    Glaudeix     

    Je partage l'avis de marxienne. De quel stage parlons nous ? Un stage de 4 mois en hôtellerie/restauration ou le jeune post bac va faire le même travail qu'un salarié et qui ne sera ni logé, ni indemnisé pour le transport payé 436€, c'est ridicule, pire cela donne l'image d'employeur exploiteur. L'argument de dire c'est de la formation est acceptable uniquement si il y a une vraie pédagogie de la part de l'employeur. De manière réaliste dans 99% des cas ce n'est pas le cas et le stagiaire - l'image est malheureusement vraie - fait ce que personne ne veut faire. Attention cela ne veut pas dire que les taches ingrates ne doivent pas être données à un stagiaire, mais il ne faut pas que des taches ingrates et de toutes les façons tout travail mérite un salaire décent. De plus il faut être conscient qu'un jeune rémunéré correctement (j'entends ici le smic minimum voire plus si il y a engagement du stagiaire) va être rapidement réinvestit dans le commerce et donc c'est bon pour l'économie. L'image donnée ici est vraiment négative. Avoir 12 salariés et 3 stagiaires cela veut clairement dire que l'on ne s'occupera pas des stagiaires et qu'ils travaillerons comme tous le monde mais sans salaire. C'est une forme d'esclavage car en plus le stagiaire est sous la menace d'une mauvaise appréciation de stage, ce qui ouvre la voie à bien des dérives.
    Les violons autour de "Les entreprises assurent la formation des jeunes" qui y croit ? Uniquement les beaux parleurs et intelligentzia bourgeoise qui ne sont pas confrontés à ce pb de satge puisque dans leurs cas les stages permettent de mettre en œuvre la "fraternité" entre gens bien pensants.

  • marxienne
    marxienne     

    de quel stage parle t-on, stage de découverte, de formation, d'apprentissage, d'insertion de réinsertion...tous ne sont pas fait dans le même but et tous ne sont pas encadrés et payés de la même manière. Les stages d'insertion ou de réinsertion sont une aubaine pour les patrons car souvent ce sont des personnes licenciés économiques qui se retrouvent à faire ces stages payés par l’état, qui prennent la place d'un emploi et surtout qui ne débouche sur rien pour eux. De plus, même en stage de formation par exemple en master 2, on s'aperçoit que ces jeunes font souvent 70 heures par semaine,qu'en plus, ils ont payés de leur poche tous les frais de déplacement et autres sur les 436 euros qu'ils touchent alors une question, faut-il être riche pour accéder à ces stages ? la question se pose, déplacement, logement pour 6 mois, nourriture, essence, péage, la note est vite très salée pour un résultat pas toujours évident suivant le maître de stage que l'on a et si celui-ci est un glandeur, vous avez perdu votre temps et juste appris que le monde du travail est cruel.

  • strikler
    strikler     

    stage hier chômeur demain .....

  • Gouik
    Gouik     

    Et encore, dans mon cas, des stages non rémunérés, bien loin des 435€ qui ont été dits à la radio vers 7h40 ce matin, oui il y a de l'exploitation des stagiaires et je parle de 2012, date de mon stage, payé 0.00€, là pas de 1990!!

  • lanson33
    lanson33     

    Entre Lanxade et Gataz on en viendrait presque a regretter Parisot !!!!

  • marxienne
    marxienne     

    J'ai assez fait de stage pour savoir que c'est de la main d'oeuvre à bas prix. Ils ont beau dire qu'ils nous forment mais souvent on prend carrément la place d'un employé en vacances par exemple...

  • robert2539
    robert2539     

    la boucle est bouclée hollande sera aux oubliettes d'ici peu !!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire