En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
"Ma femme et ma fille sont mes assistantes parlementaires et je devrais les mettre au chômage?"
 

Dans son projet de loi de moralisation de la vie publique, une de ses priorités, Emmanuel Macron veut interdire aux parlementaires d'embaucher un membre de leur famille comme assistant parlementaire. Pour Jean-Pierre Gorges, député-maire (LR) de Chartres, qui emploi sa femme et sa fille, cette mesure est "complètement démagogique".

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Lyonnaise58
    Lyonnaise58     

    Ce député n'a rien compris de l'exaspération des français devant les privilèges des parlementaires, dont le régime fiscal hyper privilégié qui leur permet de ne pas déclarer tout ce qu'ils perçoivent et de payer beaucoup moins d'impôts que les ,"citoyens "...

  • Lyonnaise58
    Lyonnaise58     

    Ce député n'a rien compris de l'exaspération des français devant les privilèges des parlementaires, dont le régime fiscal hyper privilégié qui leur permet de ne pas déclarer tout ce qu'ils perçoivent et de payer beaucoup moins d'impôts que les ,"citoyens "...

  • Lyonnaise58
    Lyonnaise58     

    Ce député n'a rien compris de l'exaspération des français devant les privilèges des parlementaires, dont le régime fiscal hyper privilégié qui leur permet de ne pas déclarer tout ce qu'ils perçoivent et de payer beaucoup moins d'impôts que les ,"citoyens "...

  • Alain28000
    Alain28000     

    Quel toupet! Sa fille est aussi payée par le contribuable comme responsable de la communication de la mairie de Chartres où il est élu (deux cumulards) et sa femme affiche comme profession tenir des chambres d'hôtes...

  • roperc'h
    roperc'h     

    difficile de renoncer à leurs privilèges

  • roperc'h
    roperc'h     

    difficile de renoncer à leurs privilèges

Votre réponse
Postez un commentaire