En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Mariés, ils se rendent compte qu'ils sont enfants sur la même photo prise 20 ans plus tôt

Mis à jour le

Alex et Dona Voutisnas sont tombés amoureux l'un de l'autre après s'être rencontrés au travail. Il y a treize ans, alors qu'ils regardaient leurs photos d'enfance en vue d'un montage vidéo pour leur mariage, les deux fiancés firent une découverte incroyable.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • etienne06
    etienne06     

    C'est une belle histoire. Et une extraordinaire coïncidence.

  • Gramm
    Gramm     

    EH bien on a du mal a comprendre

  • Arlevin
    Arlevin     

    Et encore ceux qui disent :

    au jour d'aujourd'hui !!!!!!!!

  • Matique
    Matique     

    L'article ne dit pas s’il s'agit d'une histoire Française ? Quoiqu'il en soit, lorsque je l'ai lu, je dois avouer que j'ai pensé à mon, à notre histoire.
    Je suis actuellement en couple et amoureuse raide folle de mon 1er amour … celui de maternelle. Nous nous sommes rencontrés vers l'âge de 4 ans et dès le premier jour, mon cœur s’est mis à battre POUR lui !!! Je me souviens encore de ces sensations que se petit corps d’enfant ressentait. Mais comment savoir à 4 ans qu’il s’agissait bien d’amour ??? Le départ de ses parents de la région nous a séparé « physiquement ». Nous avons mené notre petite vie, sans qu’il ne quitte réellement la mienne. Encore aujourd’hui nous nous disons que ces + de 20 années étaient nécessaires. Certes, les élans du net, m’avait à plusieurs reprises poussé sur des sites divers pour retrouver sa trace. Mais sans succès. Puis avec le boom actuel que rencontre Facebook, je me suis lancée (son inscription n’était faite que depuis quelques semaines). Aujourd’hui depuis le 1er message, pas une journée ne passe sans un mail au départ, un appel ensuite et un baiser aujourd’hui.
    Je ne savais pas à 4 ans que ses sensations étaient de l’amour. Pourtant aujourd’hui je l’affirme. En effet, lorsque je le regarde j’éprouve le même craquement dans ma poitrine et je ressens le même bonheur à le voir près de moi. Il m’apporte cette sensation rassurante que rien n’avait jamais réussi à égaler …
    Nous vivons, pour moi, aujourd’hui la plus belle des histoires, celle de deux enfants rencontrés plus de 20 ans plus tôt dans une salle de classe. La photo elle aussi en atteste. Merci aux signes de la vie :-) merci de nous avoir réuni aujourd’hui.
    Mathieu je t’aime >3

  • Timèle
    Timèle     

    Je suis d'accord avec "Cookie" à 100%. C'est en effet, assez rageant de voir notre langue, quand bien même serait-elle un peu difficile, ainsi mal traitée. Mais le meilleur, il faut le chercher à la télé dans presque toutes les émissions, principalement sportives. Les fautes les plus courantes : "C'est les" au lieu de "ce sont les", ou en encore le verbe être au subjonctif présent : "qu'ils soillent" pour "qu'ils soient". Pareillement pour croire. Le pire je pense, c'est "en quelque part" au lieu de "quelque part". DE SO LANT !

  • Cookie
    Cookie     

    Pratiquement pas un message d'auditeurs sans une faute d'orthographe, mais chez un journaliste c'est inadmissible.
    Relisez-vous ! Les familles s'étaient rendues et non s'étaient rendus, féminin pluriel.

  • jalbut
    jalbut     

    Je suppose que vous voulez dire frère et soeur.
    Car tout les fiancés ont d'abord été enfants.

  • mita06
    mita06     

    mon ancien patron et moi^sommes né le même jour au même endroit dans le même hopital a 400 km de là ou nous vivons actuellement il y a des coïncidences dans la vie ......

  • minie
    minie     

    Depuis environs 3 ans je suis en contact avec un homme(30 ans) sur internet, j'ai 19 ans. Nous devions nous rencontrer à la fin du mois mais je n'ai plus de nouvelles depuis cette semaine.
    Je ne sais pas que penser. Aidez-moi brigitte!!!

    ...

  • binouchette
    binouchette     

    bonjour, Brigitte, je vous écoutais jeudi et j'ai téléphoné au standard,car vous demandiez à une thérapeute corporelle à quoi reconnaît on un homme qui caresse?? j'ai fait de la morpho psycho, voici la réponse: les personnes qui ont des doigts à peu près de la même longueur, sont des "manuels", des bons bricoleurs, des bons jardiniers, ils sont en osmose avec le monde extérieur à travers le toucher.. les personnes sensuelles ont des doigts de vraiment différentes longueurs, des doigts plus longs,"la main du poète, de l'intellectuel, de l'artiste", ces personnes sont en osmose avec leur monde intérieur, donc, trèèèès sensibles au ressenti du toucher, elles aiment caresser ET être caressées. Alors que les premières aiment peu caresser et sursautent quand on les caresse, et donc, trouvent peu d'intérêt dans les préliminaires.. j'ai vraiment expérimenté ces 2 différences: mon mari était bon bricoleur, mais ne me caressait jamais, il "tripotait", alors que je connais actuellement un homme, professeur, pas bricoleur du tout, ne sachant même pas planter un clou, mais qui me caresse durant des heures, et que je peux caresser, même frôler, on a besoin tous les 2 de ce contact, de cet effleurement, même quand on regarde "des chiffres et des lettres", à la télé, on se caresse les bouts des doigts.. on a la sensualité à fleur de peau, une vraie jouissance au toucher, sans que çà aille bien loin (il est malade).. mais le contact est là, et constant.. regardez les mains et les doigts des personnes, vous y découvrirez leur "sensibilité" personnelle. je suis à votre disposition, j'ai laissé mon n0 de téléphone au cas où vous voudriez me parler, mais là, je vous ai dit le principal et le plus important: comment reconnaître une personne sensuelle... faites en proofiter les auditrices !! je vous écoute bien souvent et vous êtes formidable, j'en ai appris des choses grâce à vous.. et j'ai 61 ans. bonne continuation, chère Brigitte. Michelle.
    tél : ...

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire