En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La standardiste du Samu a mal jugé de l'urgence de la situation
 

En 2009, Stéphanie Rousset fait un malaise. Son compagnon, Arnaud Blot, appelle tout de suite le Samu mais les secours tardent à venir. Ils arriveront finalement trop tard, Stéphanie meurt d’une embolie pulmonaire. Ce lundi, sur RMC, ses proches témoignent alors que le procès débute au tribunal correctionnel d'Angers.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
Votre réponse
Postez un commentaire