En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Une victime de violences conjugales: "Au commissariat, ils m'ont dit de revenir plus tard"
 

Sur les 225.000 femmes victimes de violences de la part de leur conjoint, moins d'une sur cinq déclare avoir déposé plainte. RMC a pu suivre une formation dispensée à des policiers pour les aider à mieux prendre en charge les victimes de violences conjugales.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • gochexit.
    gochexit.     

    une petite baffe a sa grosse peut lui remetre les idees en place ...heureusement que je l ai fais des fois a ma grosse ,,,

  • gochexit.
    gochexit.     

    une petite baffe a sa grosse peut lui remetre les idees en place ...heureusement que je l ai fais des fois a ma grosse ,,,

  • gochexit.
    gochexit.     

    une petite baffe a sa grosse peut lui remetre les idees en place ...heureusement que je l ai fais des fois a ma grosse ,,,

  • gochexit.
    gochexit.     

    une petite baffe a sa grosse peut lui remetre les idees en place ...heureusement que je l ai fais des fois a ma grosse ,,,

  • gochexit.
    gochexit.     

    une petite baffe a sa grosse peut lui remetre les idees en place ...heureusement que je l ai fais des fois a ma grosse ,,,

  • SuperPlus
    SuperPlus     

    3eme fois!!!!
    Soit, les policiers devraient accueillir les femmes battues avec plus de tact… MAIS combien de femmes arrivent au commissariat, racontent ce qui s’est passé puis… décident de ne pas porter plainte parce que… « elles aiment leur cochon et il a promis de ne plus recommencer »…. Quant à celles qui se plaignent de l’attitude de leurs collègues… il y aun moyen fot simple : cela s’appelle une claque bien sonnante…

  • SuperPlus
    SuperPlus     

    Soit, les policiers devraient accueillir les femmes battues avec plus de tact… MAIS combien de femmes arrivent au commissariat, racontent ce qui s’est passé puis… décident de ne pas porter plainte parce que… « elles aiment leur cochon et il a promis de ne plus recommencer »…. Quant à celles qui se plaignent de l’attitude de leurs collègues… il y aun moyen fot simple : cela s’appelle une claque bien sonnante…

  • skaia64
    skaia64     

    Les policiers sont réticents pour traiter les violences conjugales ? Il y a peut être des raisons à cela. La lourdeur démentielle de la procédure et de paperasserie (nous avons probablement le triste record en ce domaine) ; le nombre trop important de dossiers d’enquêtes attribués à chaque fonctionnaire qui empêche tout travail suivi et sérieux dans la quasi-totalité des commissariats. L’impossibilité de recueillir des témoignages dans certains quartiers (nombreux) par l’hostilité des résidents vis-à-vis de la police ou par crainte des représailles. Enfin , en ce domaine comme dans les autres, la non réponse pénale d’une justice dépassée fait que le travail de l’enquêteur se solde par un classement au panier en attendant des jours meilleurs.

  • rolodex
    rolodex     

    au Maroc si vous êtes une femme et que vous allez porter plainte pour un viol que vous avez subi... la loi oblige le violeur à épouser la victime pour soi disant "laver son honneur" ! Imaginez vous vivre avec votre violeur ????? !!!!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire