En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Philippe Brenot, l'invité de 15h20 du 19/02
 

Philippe Brenot, médecin psychiatre, anthropologue, directeur des enseignements de Sexologie et Sexualité Humaine et auteur de "Les origines de la sexualité humaine", éd. Esprit du Temps présente la soirée conférence les témoins des possibles avec Boris Cyrulnik "Les blessures d'amour d'attachement et de sexualité" 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • jjpbl
    jjpbl     

    Il y a certainement moins de vide dans les idées de Boris Cyrulnik que dans celles , rebattues, de son homologue concernant le sexe …Quant aux aberrations concernant la vie sexuelle, il ne faut pas non plus négliger les découvertes de Ron Hubbard, transmises dans son livre La Dianétique. Les informations qui y sont présentées permettraient de bien changer la vie des gens, et surtout celles des patients traités avec des psychotropes en psychiatrie ! Une simple lecture pourrait peut-être éviter des suicides de patients ou de personnel soignant comme il y a eu au CHS Le Vinatier à Lyon très récemment. Le tout chimique actuel ne marche pas bien !

  • jjpbl
    jjpbl     

    Il y a certainement moins de vide dans les idées de Boris Cyrulnik que dans celles , rebattues, de son homologue concernant le sexe …Quant aux aberrations concernant la vie sexuelle, il ne faut pas non plus négliger les découvertes de Ron Hubbard, transmises dans son livre La Dianétique. Les informations qui y sont présentées permettraient de bien changer la vie des gens, et surtout celles des patients traités avec des psychotropes en psychiatrie ! Une simple lecture pourrait peut-être éviter des suicides de patients ou de personnel soignant comme il y a eu au CHS Le Vinatier à Lyon très récemment. Le tout chimique actuel ne marche pas bien !

Votre réponse
Postez un commentaire