En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Plus de 200 festivals ont dû supprimés partout en France, en raison de la baisse des dotations de l'État. (Photo d'illustration)
 

Face à la baisse des dotations de l'État, les collectivités locales sont nombreuses à tailler dans leur budget culture. 200 festivals ont ainsi dû être annulés cette année à travers tout le pays.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Pajjibzh
    Pajjibzh     

    Et vive les subventions qui permette la découverte d'artistes. Sinon seul les grosses prod's qui produisent les spectacles du showbiz qui sont sur de rapporter pourront subsister. Vive la culture de demain à la Johnny et à la Star 80. Plus on avance et plus la masse TF1 & co avance, c'est sur la culture c'est pas sur BFM qu'on se la fait.

  • Domi17
    Domi17     

    Les festivals payant ne sont pas en cause, c'est surtout ceux qui sont subventionnés avec l'argent des contribuables. Je ne parle même pas de ceux qui sont gratuits. Cela va peut-être nettoyer une frange de pseudos artistes en herbe qui n'ont aucun talent.
    On peut également faire des économies en remerciant 60 % d'élus qui sont actuellement au nombre aberrant de 618000, il y a donc des pistes !...

  • Bailard
    Bailard     

    Ca ne me gêne pas , mais c'est notre pognon qui va payer les "nuls" c'est a dire les intermittents du spectacle

  • ravenshield
    ravenshield     

    Parfait ça fait des économies. Il n'y a aucune raisons pour que tous ces " festivals" soient subventionnés . Tout à un coût, rien n'est gratuit, chacun paye ce qu'il consomme .

    Bailard
    Bailard      (réponse à ravenshield)

    C'est notre argent qui va payer ces fainéants d'intermittents

  • Glochide
    Glochide     

    On ne peut pas faire la guerre en Afrique et en Irak , payer des soldats et gendarmes pour sécuriser : rues , églises et commerces , faire des salles de shoot qui coûtent 800000€ , démonter les portiques Ecomouv à 1,5 milliards , annuler les dettes de tous les états africains (côte d'ivoire , Togo , Congo , Malawi , etc...) , .....et en plus vouloir chanter et danser tout l'été .......faut choisir .....

  • jacau
    jacau     

    Je ne suis pas franchement géné par ces diminutions , il y a bien pire
    De plus ,calculez bien :230 0000 Euros pour 25000 spectateurs ça met le spectateur à 9.20 euros
    On fait payer 10 euros , si le spectacle est bon ce n'est pas cher et en plus on fait du bénéfice

    Facebook-10153289524361827
    Facebook-10153289524361827      (réponse à jacau)

    "Il y a bien pire"... bien entendu qu'il y a pire, mais ce n'est pas parce qu'il y a pire qu'on ne peut pas être déçus et tenter de trouver des solutions, ou d'essayer de faire évoluer les choses.

    Quant au calcul assez primaire du coût par festivalier... que faire des engagements public d’accès à la culture pour tous (c'est à dire même ceux qui ne peuvent pas payer) ? Et surtout je vous laisse le plaisir d'organiser ce festival de très grande ampleur... avec tout ce que cela comporte (logistique, administratif, sécurité, bar, communication...). Faites donc une billetterie à 10 euros l'entrée, vous constaterez par vous même que de 25000 spectateurs... vous peinerez à en faire venir un petit millier. Il manquera 220 000 euros pour combler les dettes.

Votre réponse
Postez un commentaire