En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des CRS filtrent les accès aux rues adjacentes au tribunal correctionnel de Nîmes, où se tient à partir de ce jeudi 14 janvier le procès de 18 aficionados.
 

18 aficionados, amateurs de corridas, sont jugés en correctionnelle à partir de ce jeudi à Nîmes, pour des violences contre des militants anti-corrida en 2011 dans les arènes gardoises de Rodilhan (Gard). Un procès qui nécessite une forte présence policière, symbole de la tension persistante entre pro et anti-corrida.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire