En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le programme du 22 janvier

Le programme du 22 janvier
 

Les Grandes Gueules du jour sont l'instituteur Sylvain Grandserre, le fromager Johnny Blanc et le coach en entreprise Philippe Gabilliet

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • François Louis
    François Louis     

    Burn out?
    J'ai vécu en entreprise la passage de 40 à 35 heures.
    Dans les années 90 les entreprises, françaises en particulier, travaillaient sur la qualité et c'était surement une bonne piste.
    Quand les 35 heures sont arrivées exit la qualité, c'est la productivité qui est devenue le fer de lance de nos entreprises ( en fait à l'époque les salariés demandaient surtout une hausse du pouvoir d'achat!!!).
    Les 35 heures ont donc créé une pression sur les travailleurs de tous les collèges, manoeuvres jusqu'aux cadres supérieurs.
    Cette course à la productivité s'est traduite par une diminution des salariés pour produire plus. Cela se fait au détriment de la qualité et des hommes qui sont de plus en plus noyés sous le travail et sous les jugements de la hiérarchie.
    Il faut donc revenir aux 40 heures pour revenir dans la sérénité.
    Les 35 heures sont une erreur majeure, dont les promoteurs devraient avoir au moins un remord.

Votre réponse
Postez un commentaire