En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le programme du lundi 17 février
 

Les Grandes Gueules du jour sont : Elina Dumont, Jacques Maillot & Franck Tanguy

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Al Azar
    Al Azar     

    Lire: coutumes sanguinaireS, excuses.

  • Al Azar
    Al Azar     

    STOP aux coutumes sanguinaire et à la souffrance gratuite envers les animaux ! L’étourdissement préalable des animaux de boucherie avant abattage sera obligatoire au Danemark à compter DE CE JOUR lundi 17 février 2014. Conséquence immédiate : les abattages rituels juifs et musulmans ne seront plus permis. Prise par le ministre danois de l’agriculture et de l’alimentation, Dan Jørgensen, la décision a logiquement suscité de vives réactions des communautés juives et musulmanes.

    La décision n’a toutefois rien de surprenant dans un pays qui accorde une place importante à la notion de bien être animal et où les associations de défense des animaux ont une réelle influence.
    Qu'attend-on dans notre pays où le président du Conseil Français du Culte Musulman CFCM) est d'accord depuis 2006. Le Recteur de la Grande Mosquée de Paris, le Dr Dalil Boubakeur, président du Conseil Français du Culte Musulman avait déclaré, en février 2006 dans un entretien à Filières Avicoles : « J’ai personnellement assuré à Brigitte Bardot, lorsque je l’ai rencontrée, que l’Islam n’est pas hostile à l’étourdissement mais à condition qu’il ne soit pas irréversible ». La réversibilité de l’étourdissement des animaux d’abattoir a été établie, en décembre 2006, par l’Académie vétérinaire de France qui a remis un rapport, aux ministères de l’Agriculture et de l’Intérieur, dans lequel on peut lire : « L’étourdissement électrique des animaux de boucherie, et notamment des ovins, est réversible s’il est correctement appliqué ; l’animal soumis à cette forme d’étourdissement reste vivant, mais dans un état d’inconscience et d’insensibilité à la douleur ». On condamne pour le jeter de chat, mais pas pour l'égorgement d'animaux vivants et conscients dont la souffrance pour un bovin peut durer jusqu'à 1/4 d'heure ! Nous ne sommes plus au moyen âge, je crois ?

Votre réponse
Postez un commentaire