En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
"Quand ma fille non vaccinée a eu la rougeole, on m'a presque traitée d'assassin"
 

La nouvelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, explique dans un entretien au Parisien – Aujourd'hui en France, qu'elle réfléchit à "rendre obligatoire 11 vaccins" aujourd'hui seulement recommandés. Seule solution, selon elle, pour lutter contre la "recrudescence des maladies infantiles (coqueluche, hépatite B, rougeole…). Pour Sophie, maman de deux jeunes filles seulement vaccinées contre la DT-Polio, une telle obligation serait scandaleuse.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Jacques Nicolas
    Jacques Nicolas     

    En France, la loi dit que : « Une intervention dans le domaine de la santé ne peut être effectuée qu'après que la personne concernée y a donné son consentement libre et éclairé. »
    (Décret n° 2012-855 du 5 juillet 2012 - Chapitre II : Consentement - Article 5)

    « Cette personne reçoit préalablement une information adéquate quant au but et à la nature de l'intervention ainsi que quant à ses conséquences et ses risques. »

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026151968

Votre réponse
Postez un commentaire