En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
"Quand ma fille non vaccinée a eu la rougeole, on m'a presque traitée d'assassin"
 

La nouvelle ministre de la Santé, Agnès Buzyn, explique dans un entretien au Parisien – Aujourd'hui en France, qu'elle réfléchit à "rendre obligatoire 11 vaccins" aujourd'hui seulement recommandés. Seule solution, selon elle, pour lutter contre la "recrudescence des maladies infantiles (coqueluche, hépatite B, rougeole…). Pour Sophie, maman de deux jeunes filles seulement vaccinées contre la DT-Polio, une telle obligation serait scandaleuse.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Sénile Précoce
    Sénile Précoce     

    "Les médecins avec qui je travaille m'ont quasiment traitée d'assassine." Ils ont eu raison... En faisant ce choix, cette personne a mis en danger la vie de ses enfants ainsi que celle des autres enfants, trop jeunes pour être vaccinés.

  • Omplayer
    Omplayer     

    Presque ? Je suis medecin. Votre discours me choque. Moi je n'aurais eu aucun mal à le dire clairement, vous êtes une assassine. C'est facile de prendre des décisions, visiblement cela l'est moins pour vous de les assumer. Vous rejetez une partie du système de santé, que vous n'avez pas manqué d'utiliser pour soigner votre fille. Si cela ne tenait qu'à moi, vous auriez payé tous les frais lié au traitement. Et vous auriez eu une interdiction d'exercer en milieu médical. C'est grave d'agir comme vous le faites, mais ça l'est encore plus de venir ensuite pleurer à l'antenne.

Votre réponse
Postez un commentaire