En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Réforme du droit du travail: "Ce sera la loi du chacun pour soi"
 

Un rapport remis mercredi à Manuel Valls propose d'élargir la place de l'accord collectif dans le droit du travail. François Hollande a confirmé qu'une loi viendrait "dans les prochains mois" adapter ce droit à la réalité et aux besoins du terrain.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Louis560
    Louis560     

    Il est temps de faire sauter tout un tas de verrous et surtout de se passer des syndicats qui ne sont que des empêcheurs de tourner en rond ! Trop de protection tue l'emploi pas besoin d'avoir fait HEC pour le comprendre ! C'est comme vouloir faire un match de tennis avec une raquette de 10 kilos ..même federrer ne tiendrait pas tout un match .. C'est comme les normes pour les agriculteurs, comme les formalités pour créer une entreprise etc etc.. Il faut trouver un juste milieu ...pour tout ! Dans la vie comme en politique les extrêmes sont mauvais !

  • stpierre43
    stpierre43     

    deja fait!! pour ne pas dire autre chose!!

  • Emilie2a
    Emilie2a     

    On va se faire enfler!

    BJP
    BJP      (réponse à Emilie2a)

    Trop tard il fallait réfléchir en 2012 et ne pas faire preuve de naïveté.
    N'oublions pas que les plus grandes "réformes" sociétales et dans le monde du travail les socialistes ont excellé.
    Ex : les PTT ( France Télécom) Louis Mexandeau, Paul Quilles, Hubert Prévost tous des éminents socialistes
    les 35 heures (on en parle ... le PS le fera) Le travail du dimanche : la droite n'a pas osé, la gauche l'a fait,
    le code du travail (c'est en cours...)
    Quand la gauche est au pouvoir les syndicats et associations diverses et variées se la ferme. Pourquoi donc nos "gouvernants" actuels n'en profiteraient pas ???
    Il faut bien voter en 2017... pas comme en 2012 où une majorité de citoyens se sont fait gruger. Mais ce n'est pas gagné malheureusement.

Votre réponse
Postez un commentaire