En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Refus de certains candidats LREM de débattre: "C'est un manque de respect total pour les électeurs"
 

Dans certaines circonscriptions, les candidats La République En Marche refusent de débattre avec leurs adversaires avant le second tour des législatives. Pour le député PS sortant de la 11e circonscription de Seine-et-Marne, Olivier Faure (PS), ces candidats ne maîtrisent pas leurs dossiers.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • jedisjustecequeminspirecetarticle
    jedisjustecequeminspirecetarticle     

    Il est certain que bien des personnes ont été investies par ce mouvement, sans que personne ne vérifie leurs capacités à assumer une charge de député.
    Nous pouvons donc craindre :
    - un manque de débats
    - des personnes acceptant tout et n importe quoi à partir du moment ou le vote est demandé par "leur gourou"
    - la perte définitive de confiance des français envers tout ce qui se rapporte à la politique
    - la non représentation "de la France d en bas". Je m explique... parmi tous les profils présentés, hé n ai pas vu l ombre d un "smicard" vivant en logement social, donc ayant une réelle connaissance des difficultés quotidiennes du peuple

  • jedisjustecequeminspirecetarticle
    jedisjustecequeminspirecetarticle     

    Il est certain que bien des personnes ont été investies par ce mouvement, sans que personne ne vérifie leurs capacités à assumer une charge de député.
    Nous pouvons donc craindre :
    - un manque de débats
    - des personnes acceptant tout et n importe quoi à partir du moment ou le vote est demandé par "leur gourou"
    - la perte définitive de confiance des français envers tout ce qui se rapporte à la politique
    - la non représentation "de la France d en bas". Je m explique... parmi tous les profils présentés, hé n ai pas vu l ombre d un "smicard" vivant en logement social, donc ayant une réelle connaissance des difficultés quotidiennes du peuple

Votre réponse
Postez un commentaire