En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Eric Brunet dans Carrément Brunet, c'est tous les jours de 13h à 14h sur RMC.
 

La rumeur d'un remaniement court et se fait de plus en plus forte. Dans cette idée, Eric Brunet vous pose la question : quel Premier ministre pour la France ? A la fin de l'émission 45% d'entre vous avaient choisi Dominique Strauss-Kahn.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

230 opinions
  • lamouchedanslelait
    lamouchedanslelait     

    Il faudrait demander un replay car, sauf erreur de ma part, tu n’apparais pas sur le fameux « mur des cons » récemment découvert dans une grotte secrète d’un syndicat de magistrats gauchistes. A moins que ces bâtisseurs démolisseurs aient jugé que tu méritais un autel particulier, voire une seconde Légion d’honneur plus justifiée sans doute que la première qui te fut accordée, ça compte pour du beurre, par ceux de l’ancien régime dont tu cirais les godasses. En remerciement, tu t’étais fendu d’un ouvrage intitulé Pourquoi Sarko va gagner, qui évitera qu’à l’avenir on te consulte pour l’arrivée du tiercé, malgré le bar PMU que tu tiens tous les après-midi sur RMC info.

    Renonçant à ta carrière de Nostradamus mais point à participer à la déforestation, tu publies à présent Sauve qui peut !, pamphlounet où tu encourages ceux qui le peuvent à se tirer dare-dare de ce pays de merde qui t’accorde pourtant, petit ingrat, une place démesurément exagérée et un nombre indécent de ronds de serviette dans les médias. Mais si tu veux montrer l’exemple, surtout te gêne pas ! On viendra remuer les mouchoirs au bord des passerelles et on chantera en ton honneur J’me tire de Maître Gims, un rappeur libéral de tes amis qui dégoise dans ta foulée « J’me tire dans un endroit où j’serai pas l’suspect, un endroit où j’aurai plus besoin d’prendre le mic’, un endroit où tout le monde s’en tape de ma life. »

    J’ai le regret de te le dire sans autre précaution, mon Ricounet, on s’en tape de ta life. Et encore plus de ton avis et de celui des alcooliques anonymes à tendance FN refoulée – de moins en moins – qui forment le gros de ton auditoire.

    « La France, tu l’aimes ou tu la quittes », cette affirmation devrait sans doute te parler. Je sais, pour t’avoir entendu chez Ardisson, qu’en vrai tu kiffes la France, et que tu ne traverses pas un village sans t’incliner devant le monument aux morts. Chacun ses perversions, personnellement je préfère les vivants. J’aime bien aussi notre modèle social, le fait que des gens dans le besoin puissent profiter de l’effort collectif. J’aime bien aussi qu’on puisse se soigner sans y laisser un bras et un rein comme aux Etats-Unis ou en Angleterre, ces pays modèles de tes envies d’exil. Je ne déteste pas non plus l’idée qu’on perçoive un salaire minimum pour tout travail au lieu du 1 euro de l’heure dont la chancelière Merkel que tu admires tant fait l’aumône à certains de ses concitoyens.

    Bref, j’ai un faible endémique pour toutes ces choses nées de cet « angélisme » supposé que tu perfores à grands coups de harangue réactionnaire et dont tu voudrais l’abolition au nom de la compétitivité et du chacun pour sa gueule. Me renseignant sur tes états de services, je m’aperçois qu’avant de percer chez les professionnels du bla-bla avec un livre intitulé Dans la tête d’un réac, tu débutas ta florissante carrière de gratte-misère de l’inutile avec une Enquête chez les S. M., sous-titrée « Six mois chez les sadomasos ». Je suis convaincu que ta posture fatigante du trublion de droite qui s’abandonne aux flèches de tous ces médias infestés par la gauche en constitue à tes yeux une forme de prolongement.

    Je t’embrasse pas, je préfère rester ici.

  • JE SUIS UN SALARIE BANAL
    JE SUIS UN SALARIE BANAL     

    VOUS HOMMES ET FEMMES DE GAUCHE
    VOUS ÉCOLOGISTES VOUS SYMPATHISANTS SOCIALISTE,ÉLUS DU PEUPLE, SIMPLE CITOYEN

    VOUS QUI NE DEPARTAGER PAS LE PROGRÈS SOCIALE DU BIEN SALARIALES
    VOUS POUR QUI LA DÉFENSE DE LA CONDITION HUMAINE ET UN DEVOIR UNIVERSEL.
    VOUS POUR QUI LE PARTAGE DES RICHESSES N'EST PAS UN SLOGAN D'ÉLECTIONS
    VOUS QUI NE SUPPORTER PAS LES TRAHISONS DES VALEURS POUR LESQUELS VOUS AVEZ OEUVRER
    VOS AïEUL ONT VERSER LEURS SANG

    CE GOUVERNEMENT ET
    VOUEZ A L'ÉCHEC,
    ILS RENIE,DÉTRUITS LES VALEURS DE PROGRÈS SOCIAL QUI JADIS EN FESAIT SA FORCE,CELUI DU SOUCIS DES BESOINS DE LA POPULATION.

    UNE ALTERNATIVE DE PROGRÈS SOCIALE ET LA.

    REJOIGNEZ LE PARTI DE GAUCHE.

    PLACE À LA RÉPUBLIQUE,








    PLACE AU PEUPLE, UNISSONS NOUS
    PRENONS LE POUVOIR

  • VIA IZQUIERDA REGION NORD
    VIA IZQUIERDA REGION NORD     

    L'aile gauche du PS met en garde Hollande. C'est un véritable réquisitoire contre la politique économique de François Hollande engagée depuis janvier. Mais la nouveauté, c'est qu'il vient cette fois du propre camp du chef de l'Etat. Lundi 10 février, quelques heures avant le séminaire organisé par le PS sur « la réussite du pacte de responsabilité », plusieurs responsables socialistes devaient interpeller la majorité dans un document appelant à une remise en cause du tournant social-démocrate initié par le président de la République début janvier.

    Ce texte, intitulé « Il n'y a pas qu'une seule politique possible » et que Le Monde s'est procuré, est signé par les membres du courant d'Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann « Maintenant la gauche », autrement dit l'aile gauche du PS, à laquelle s'ajoutent les amis du ministre de la consommation Benoît Hamon, réunis dans le courant « Un monde d'avance », ainsi que quelques représentants de la « motion 4 » au dernier congrès socialiste de Toulouse en 2012, constitué à l'époque par Stéphane Hessel. Soit au total environ un tiers des élus aux instances nationales du PS.

    Dans sa tribune, cette coalition alternative fustige la politique solitaire de M. Hollande, estimant que « tout ne peut pas procéder d'un seul homme », et appelle la majorité à « une réaction ». « L'orientation en matière de politique économique suscite des désaccords et des inquiétudes dans nos rangs », écrivent ces socialistes qui considèrent que la gauche doit continuer à « faire vivre la promesse » du discours du Bourget de janvier 2012, moment phare de la campagne présidentielle de M. Hollande dans lequel il avait désigné la finance comme son « adversaire ».

    « PROPOSITIONS DÉSÉQUILIBRÉES »

    Principale cause de leur mécontentement : le contenu du « pacte de responsabilité ». « Nous ne nous reconnaissons pas dans le discours qui tend à faire de la baisse des charges et du coût du travail la condition d'un retour de la croissance »

  • VIA IZQUIERDA REGION NORD
    VIA IZQUIERDA REGION NORD     

    http://mobile.lemonde.fr/politique/article/2014/02/10/l-aile-gauche-du-ps-met-en-garde-hollande_4363188_823448.html

  • VIA IZQUIERDA REGION NORD
    VIA IZQUIERDA REGION NORD     

    C'est curieux, IU son les non s de l'ail e gauche du ps ? Benoît hamon ,Emanuel maurel, lienman ? ? ? ? ? ? Pour tant c'est un gros morceau du PS monsieur Brunet

  • Gizmo MOGWAI DE GREMLINS
    Gizmo MOGWAI DE GREMLINS     

    Cela relève d'une plaisenterie j'espère car en effet, le jour ou l'on vous demandera de choisir il tombera de la neige au SAHEL.

  • jeanclaudelefleuriste
    jeanclaudelefleuriste     

    DSK premier ministre sans dégâts pour la France

  • barbosa7
    barbosa7     

    voià pourquoi DSK est mort. avec lui c'est le réveil des machistes qui ne savent pas mesurer leurs propos. vous faites de la peine avec vos commentaires la critique et android

  • barbosa7
    barbosa7     

    la critique changez de pseudo. pour vous j'ai PATHETIQUE ça vous ira comme un gant.

  • barbosa7
    barbosa7     

    et si vous comptez les votes blancs, nuls ou abstentionnistes, au final, certains politiques ne représentent pas plus de 10 % de la population et je suis large. OUI au vote OBLIGATOIRE et à une véritable prise en compte des votes blancs !

Lire la suite des opinions (230)

Votre réponse
Postez un commentaire