En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le "décret plage" prévoit  notamment une réduction des surfaces exploitables par les établissements privés. (Photo d'illustration)
 

Les plagistes organisent à Cannes leur première convention nationale pour manifester leur opposition au "décret plage", qui prévoit notamment de réduire les surfaces exploitables par les établissements privés. Les riverains, eux, espère une application rapide, pour leur "bien-être".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • skaia64
    skaia64     

    Selon la loi dite «littoral», entrée en vigueur en 1986, il est obligatoire de toujours laisser une bande de sable d’au moins 3 mètres où tout le monde peut circuler. Même sur les concessions, un sentier piéton doit toujours être aménagé pour que vacanciers et habitants puissent conserver un accès à la mer, et ce, de Dunkerque à Bonifacio. L’interdiction de l’accès intégral à une plage n’est donc pas possible .Et il est impossible de prendre le prétexte d’une concession pour s’offrir un banc de sable pour soi tout seul.

  • skaia64
    skaia64     

    Depuis quand il y a des plages privées en France ? le bord de mer est publique et tout un chacun doit pouvoir y accéder gratuitement.

Votre réponse
Postez un commentaire