En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
S’il est difficile de prévoir les séquelles que le petit garçon de moins de 900 grammes gardera de cette naissance très prématurée, son état est très préoccupant (image d'illustration).
 

De jeunes parents demandent l’arrêt des soins sur Titouan, leur bébé né trois mois avant terme. Sous assistance respiratoire, il a subi d’importantes hémorragies cérébrales. Leur décision est contestée par l’équipe médicale du CHU de Poitiers.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

50 opinions
  • Natavenir
    Natavenir     

    Bonjour à tous, accouché il y a 5 jours, notre enfant est hospitalisé avec une suspicion de maladie rare ,genetique ou pas....Sous assistance respiratoire et entubé,les articulations crispées, il subit plusieurs examens pour définir la maladie.On a pris la décision dur à prendre, mais il faut arrêter cet acharnement thérapeutique , car cet enfant n'aura pas d'avenir.ON NE SAIT VERS QUI il faut se tourner pour avoir cette réponse et on a l'impression de ne pas être entendu par l'équipe médicale, pourtant l’hôpital Necker réputé un des meilleur dans ce domaine.Qui pourra nous donner des conseils, on vous remercies d'avance....

  • Mathilde Polge
    Mathilde Polge     

    Courage aux parents dans cette terrible épreuve, leur voix doit être entendue et respectée.

  • mandy59
    mandy59     

    Bonjour, voila j'ai 24ans et le 4 juillet dernier j'ai donner la vie a mon petit bout, il es né a 24s + 3j... on a vite detecté une HIV qui a evolué au grade 3, une enterecolite s'y est ajouté. Si j'avais su qu'il vivrait tout sa, j'aurai mis fin aux soins des le debut, nous avons voulu y croire jusqu'a ce que les medecins nous annonce qu'il allé avoir de grosses sequelles et qu'il n'est pas raisonnable de continuer. Il est decedé, il avait un mois et demi, un mois et demi d'espoir, un mois et demi d'amour, un mois et demi de combat qui s'envole.. ne jugez pas ses parents, il faut le vivre pour comprendre, rien n'est plus dur que de voir son enfant dans cet etat! Je leur souhaite beaucoup de courage pour la suite, prenez la bonne decision et surtout ne la regrettez pas! Pensee pour mon petit ange Tiziano.

  • mcondemi
    mcondemi     

    Réflexion: A 11 semaines le corps médical avorte selon l'avis des parents et tout à fait légalement et sans état d’âme un embryon parfaitement viable ou pas
    .A 19 semaines on sauve le grand prématuré à tout prix quel que soit l'avis des parents (même avec un risque de handicap)
    HUIT semaines qui semblent faire toute la différence sur le plan du vocabulaire et sur l'éthique médicale !

  • mcondemi
    mcondemi     

    Réflexion: A 11 semaines le corps médical avorte selon l'avis des parents et tout à fait légalement et sans état d’âme un embryon parfaitement viable ou pas
    .A 19 semaines on sauve le grand prématuré à tout prix quel que soit l'avis des parents (même avec un risque de handicap)
    HUIT semaines qui semblent faire toute la différence sur le plan du vocabulaire et sur l'éthique !

  • mcondemi
    mcondemi     

    Réflexion: A 11 semaines le corps médical avorte légalement sans trop d'état d’âme l'embryon parfaitement viable ou pas
    .A 19 semaines on sauve le grand prématuré à tout prix quel que soit l'avis des parents (même avec un risque de handicap)
    8 semaines qui semblent faire toute la différence!

  • chantal95
    chantal95     

    je suis d'accord avec ses parents. J'ai vécue une histoire similaire en 1987 date de naissance de ma fille née grande prématurée, elle a fait une hémorragie cérébrale et est restée polyhandicapée jusqu'à ses 25 ans. on ne m'a pas laissé le choix. je trouve que ce n'est pas une vie pour l'enfant et ses parents même si elle à eu une vie remplie d'amour elle à beaucoup souffert et moi aussi, pourtant elle était très forte. Donc s'il vous plait messieurs les médecins laisser choisir les parents.

  • brindacierfifi12
    brindacierfifi12     

    Cela me fait penser à la toute petite tourterelle tombée du nid une fin d'été 2013 et mal en point que nous avons soigné jusqu'au printemps dernier puis relaché. Depuis elle se positionne régulièrement sur le fil d'EDF et nous regarde en face avec son copain en faisant sa vie d'en haut, nous faisant un clin d'oeil en roucoulant pour nous remercier de lui avoir redonné en forme sa liberté. Quel lien y a t-il ? 2 êtres vulnérables. Si la science bien qu'elle ne soit pas infuse, maintient en vie ce tout petit souhaitons juste plus tard qu'il vole de ses propres ailes comme pouik pouik.

    aslane
    aslane      (réponse à brindacierfifi12)

    Joli et très charmant ...le petit épisode de la tourterelle ,s'il est vrai ! Mais le calvaire des grands handicapés néonataux , n'a rien de poétique , ni pour eux ,ni pour leurs parents sacrifiés !

    brindacierfifi12
    brindacierfifi12      (réponse à aslane)

    Je le conçois et c'est pour cela que je raconte ce fait réel, histoire d'édulcorer la vie du tout un chacun bien sombre actuellement.

  • benechet
    benechet     

    Courage au parents.jai vecu la neonatologie avec ma fille de 26 semaiine et 3 jrs parcours difficile.aujourdhui elle respire la joie de vive du haut de ses 3 ans je ne remercierais jamais assez les medecins et infirmieres qui se sont occuper delle

  • andreebasso
    andreebasso     

    essayer de sauver un enfant même handicapé, mais pas d'acharnement inutile quand il n'y a rien au bout !! Oui ce sont les parents qui décident en collégialité avec médecins !

    benechet
    benechet      (réponse à andreebasso)

    Et faut savoir que les medecins sont dans lobligation de prendre en charge lenfant dès 25 semaines ils disent que a ce terme lenfant et viable.apres quand on a pas vecu sa on peu pas juger les parents cest tres dure

    benechet
    benechet      (réponse à andreebasso)

    Cest pas evident les medecins peuvent pas tout savoiir a lavance chaque cas et different cest sur que si il ny a rien de positif au bout faut pas sacharner.notre fille on savais pas pendant 1 mois si ellle allais continuer a vivre apres une infection pulmonaire on a pris le risque et sa va aujourdhui.cest pas faciile par rapport a leurs situation je leurs souhaitent du courage

Lire la suite des opinions (50)

Votre réponse
Postez un commentaire