En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La cote de popularité de nicolas sarkozy au plus bas, selon un sondage viavoice
 

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy perd un point à 29% d'opinions positives, son nouveau niveau le plus bas depuis son arrivée à l'Elysée en 2007,...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

29 opinions
  • KKK
    KKK     

    et ton porte monnaie il est blanc aussi ...

  • Le-griffon-de-Lyon
    Le-griffon-de-Lyon     

    « Errare humanum est, perseverare diabolicum »

  • Gtoutcompris
    Gtoutcompris     

    Si il continue a descendre va faloir le ramasser a la petite cuillere pour 2012

  • Blackjack
    Blackjack     

    Evidemment que ce n'est pas le bilan mais bien un pamphlet seulement quand on veut donner l'illusion d'un bilan pour blamer le gouvernement Sarkozy et bien on l'appelle: bilan.

  • bla bla
    bla bla     

    crédible les sondages ! comme en 2007 où ils n'ont pas prévue LE CHIRAC- LE PEN !
    ceux qui est sur et la crise à bon dos c'est que N.Sarko n'a pas fait les réformes vendue pendant la campagne, quand a l'ouverture !!Il c'est mis à dos son électorat des discours et encore des discours............

  • feukan
    feukan     

    Faudra un jour qu'on m'explique ce virus dangereux:L'antisarkosisme.Mr Sarkosy est le seul homme qui une fois critiqué donne l'antisarkosisme.Le virus est plus virulent quand il est primaire.Mais ça va, c'est pas mortel.Vous pouvez critiquez tout autre personne, vous avez aucune chance de l'attraper.

  • X-OR
    X-OR     

    Le sondage est un instantanné. Après, quand on arrive à certaines valeurs, il peut tout de même être révélateur d'une tendance forte. Un Président en exercice aux alentours de 30%, et ce depuis si longtemps, c'est quand même inédit et ce n'est pas non plus totalement dénué de sens. Après, la vérité d'aujourd'hui ne sera pas forcément celle de demain. après, l'influence des sondages sur les suffrages n'est pas non plus une généralité. Elle ne concerne qu'un assez faible pourcentage d'électeurs qui se réintéressent vaguement à la politique tous les 5 ans et qui sont réceptifs à une campagne présidentielle (qui ne s'adresse d'ailleurs qu'à eux). Cela étant, je t'accorde que c'est ce petit pourcentage d'indécis qui fait gagner ou perdre une élection.

  • Armando_95
    Armando_95     

    Il faut etre très prudent sur ces sondages qui nous influencent "à l'insu de notre plein gré" !
    Une, Sarkozy est toujours plus bas que bas..alors qu'il navigue entre 29 et 31% ce qui correspond au moins à l'erreur du sondage
    Deux..les résultats dépendent à l'évidence de l'institut et de son client, ici c'est Libé
    Trois..tous ceux qui avaient de bons sondages ont perdu les présidentielles (Giscard, Balladur, Jospin..)et ceux qui en avaient de mauvais ont gagné (Mitterrand)

  • X-OR
    X-OR     

    La tendance que tu dénonces est réelle, et c'est ce qui nous a conduits a faire des procès trop expéditifs à des gens compétents et à nous passer des services précieux qu'ils auraient pu rendre au pays. Cependant, le cas de Sarkozy reste particulier. Une telle antipathie reste sans précédent, et vient à mon sens pour beaucoup d'une totale inadéquation entre le comportement affiché et les résultats obtenus. Un bilan aussi catastrophique reste tout de même exceptionnel. En ajoutant à cela l'arrogance, le recours au mensonge et quelques affaires nauséabondes, il ne me semble pas illogique que la facture se paie cash... Et je doute même qu'il puisse bénéficier à postériori de la côte d'amour qu'ont tous les anciens présidents de la République "que l'on finit par regretter".

  • odine
    odine     

    Effectivement un rejet de Sarko mais pour qui exactement. On juge très vite et c'est très Français un homme en exercice et on veut absolument en changer. Après on s'aperçoit que ce changement n'apporte pas grand chose au quotidien mais on osera pas le dire pour avoir tellement critiqué le présent.
    L'histoire se répète et les déçus se compteront toujours quel que soit le gouvernement en place.

Lire la suite des opinions (29)

Votre réponse
Postez un commentaire