En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un cimetière juif a été profané la semaine dernière à Sarre-Union
 

Plusieurs centaines de tombes ont été profanées au cimetière juif de Sarre-Union, dans le Bas-Rhin, a annoncé dimanche le ministre de l'Intérieur. Invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi matin, Marc Séné, maire (UMP) de la ville, a fait part de son indignation.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • ancien
    ancien     

    Ça parait en effet inconcevable. Mais maintenant que le mal est fait, n'y a t il pas un moyen de mettre un peu de plomb dans la tête des ces jeunes "innocents" en leur trouvant, par exemple, une occupation manuelle (puisqu'ils n'ont rien dans la tête) en les faisant remettre en état, sous surveillance, une grande partie de ce qu'ils ont détruit avec tant de facilité, semble t il, ils doivent être costauds et capables de remettre en place quantité de ces masses qu'ils ont su déplacer sans qu'on le leur ait demandé.

  • ancien
    ancien     

    Ça parait en effet inconcevable. Mais maintenant que le mal est fait, n'y a t il pas un moyen de mettre un peu de plomb dans la tête des ces jeunes "innocents" en leur trouvant, par exemple, une occupation manuelle (puisqu'ils n'ont rien dans la tête) en les faisant remettre en état, sous surveillance, une grande partie de ce qu'ils ont détruit avec tant de facilité, semble t il, ils doivent être costauds et capables de remettre en place quantité de ces masses qu'ils ont su déplacer sans qu'on le leur ait demandé.

  • ocapricorne
    ocapricorne     

    Personne ne s'offusque que parce que ces jeunes ont supposé que ce cimetière était abandonné cela les autorisent à le dégrader ?
    Mais où va t-on?

Votre réponse
Postez un commentaire