En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Passé le délais de 48 heures d'occupation, la procédure d'expulsion d'un squat peut prendre des mois. (Photo d'illustration)
 

TEMOIGNAGE - Maryvonne Thamin, cette octogénaire bretonne, saura aujourd'hui si elle peut réintégrer ou non son logement à Rennes, occupé depuis bientôt deux ans par des squatteurs. L'occasion pour RMC de recueillir le témoignage d'Arnaud, un père de famille poussé à bout par une trentaine de squatteurs en face de chez lui.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • zombie-france
    zombie-france     

    Perso je défonce ma propre porte et fout les mecs dehors hors de chez moi si cela arrivait, la justice ne pourrait rien dire que des malfrats sont entrés par effraction dans mon domicile...

    Facebook-592823310826388
    Facebook-592823310826388      (réponse à zombie-france)

    Dans son angélisme et sa grande mansuétude pour les SDF, la loi vous donnera tort et c'est vous qui irez en prison. Je ne dis pas que les SDF n'ont aucun droit, je dis seulement que d'autres profitent de la vacance d'un lieu pour l'investir avec la bénédiction des pouvoirs publics sous le prétexte qu'il ne doivent pas créer un trouble à l'ordre public. En contrepartie, vous ne verrez jamais cette situation dans les beaux quartiers où demeurent des gens puissants et influents.

Votre réponse
Postez un commentaire