En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Syrie: "Une intervention au sol génère la radicalisation de la population", prévient le Général de Bavinchove

Le général Olivier de Bavinchove, ancien chef d'état-major de la force internationale de l'Otan et ancien commandant des forces françaises en Afghanistan de 2011 à 2013.
 

Le général Olivier de Bavinchove, ancien chef d'état-major de la force internationale de l'Otan et ancien commandant des forces françaises en Afghanistan de 2011 à 2013 s'est dit ce jeudi sur RMC opposé à une intervention de troupes françaises en Syrie contre Daesh.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Zoé
    Zoé     

    La guerre est une chose trop sérieuse pour la confier à des généraux
    Comme si la population (qui reste) n'était pas déjà radicalisée

    Il faudrait que le général révise sa copie

  • constant
    constant     

    Veut-il dire que déjà là_bas la population sympathise avec Daesch ?
    On l'a bien vu n'est-ce-pas quand les populations françaises se sont mis avec Hitler quand les US et les Anglais ont débarqué en Normandie .
    En fait , tout est question de moyens. Si le Monde entier y va franchement , il n'y aura pas beaucoup de radicalisation en faveur de Daesch .


  • ornicar
    ornicar     

    "Nous avons beaucoup appris de ce qui s'est passé en Irak et en Afghanistan"
    Ceci est un aveu, vous reconnaissez les erreurs monumentales des Ricains, ils n’allait pas faire la guerre ils allait cherché le pétrole

    black manba
    black manba      (réponse à ornicar)

    Bisness and Bisness !...normal,

Votre réponse
Postez un commentaire