En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un coursiers à vélo, illustration - Archives AFP
 

INFO RMC – Le conseil des prud'hommes de Paris se penche ce vendredi sur un conflit qui oppose des coursiers à la start-up Take Eat Easy. Travail illégal, travail d'étrangers non-immatriculés, travail de mineur, paiement des coursiers en pièces de vélo détachées… Les pièces de la procédure, que RMC s'est procurées, portent de lourdes accusations contre cette plate-forme de livraison aujourd'hui en liquidation judiciaire.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • skaia64
    skaia64     

    Pourquoi "borderline" ?? Où sommes nous ? en France ? Pourquoi ne pas écrire en français ?

  • skaia64
    skaia64     

    Pourquoi "borderline" ?? Où sommes nous ? en France ? Pourquoi ne pas écrire en français ?

  • skaia64
    skaia64     

    Pourquoi "borderline" ?? Où sommes nous ? en France ? Pourquoi ne pas écrire en français ?

Votre réponse
Postez un commentaire