En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le Top de Bourdin & Co
 

Ce vendredi dans Bourdin & Co, Jean-Jacques Bourdin est revenu sur la colère des sage-femmes, l'équipe de France de foot, la SNCF et les cadeaux de Noël.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • gussaoc
    gussaoc     

    Aucun de ces célèbres commentateurs, y compris Mr Bourdin n'ont eu l'honnêteté de répondre.



    Dupont Aignan provoque un esclandre sur Canal Plus. La vidéo très courte est à voir.

    Les journalistes en prennent plein les dents et n'osent pas répondre à sa question, qui fait mouche.

    VOIR LA VIDEO SUR :

    http://www.francetvinfo.fr/dupont-aignan-provoque-un-esclandre-sur-canal_83611.html

    David PUJADAS …………….. (environ)………240 000 €

    Laurence FERRARI ………….(environ)………500 000 €

    Michel APATHIE……………... (environ)………500 000 €

    Alain DUHAMEL ……………...(environ)………240 000 €

    Claire CHAZAL…Hors concours (environ)…...900 000 €

    Sans oublier...Marie DRUCKER.....Laurent DELAHOUSE....et les autres...

    Tous ces journalistes se gardent bien de parler de leurs avantages fiscaux.

    Au-delà de 3 mois de présence les journalistes ont droit à la totalité de la rémunération mensuelle pendant 3 mois, ils ont demandé à François HOLLANDE de porter la durée à 6 mois.

    Les journalistes en service, victimes d’accidents du travail, de trajet ou atteints de maladie professionnelle contractée à l’occasion de leur travail, conservent pour tous les arrêts reconnus par la sécurité sociale comme directement liés à l’accident du travail ou à la maladie professionnelle, l’intégralité de leur rémunération dans la limite de 2 ans

    Ils ont demandé de pousser à 4 ans.

    En cas d’incapacité permanente –partielle telle qu’elle est reconnue par la sécurité sociale, le journaliste a droit à une PRIORITE DE RECLASSEMENT dans une fonction compatible avec son état physique, avec maintien de tous ses droits - y compris la déduction fiscale -, notamment en matière de salaire.

    A compter de la date de leur engagement, les journalistes atteints d’une affection de longue durée reconnue par la sécurité sociale entraînant momentanément une incapacité totale d’exercer leur fonction, conservent pendant les trois premières années l’intégralité de leur salaire et les avantages fiscaux. Ils ont demandé à François HOLLANDE … de porter à 5 ans.

    Au cours de la dernière campagne présidentielle,: les journalistes ont évidemment fait l’apogée de F.-Hollande.

    En France tous les salariés sont exonérés d'impôt sur 10 % de leurs revenus.

    En France tous les journalistes ont droit depuis 1934 à une exonération supplémentaire de 30 % (avec un plafond) qui s’additionne aux 10%.

    En 1996, un premier ministre a osé tirer un trait sur certaines niches !

    Une profession va particulièrement se plaindre « LES JOURNALISTES ».

    Alain LAMBERT ex-rapporteur du budget au Sénat se souvient : « De la hargne de journalistes et de la trouille des politiques ».

    Le premier ministre de l’époque avait tenu bon, mais il avait accepté une première concession à la profession : la création d’un fonds budgétaire pour compenser la hausse d’impôt que subiront les journalistes.

    Parallèlement, les négociations étaient engagées avec les syndicats. Elles aboutiront sous JOSPIN : Il fut décidé de rétablir l’avantage fiscal, sous forme un peu plus juste : au lieu de 30 % les journalistes pourront dorénavant retirer soit 7 650 € (ou équivalent 50 000 francs de l’époque) de leurs revenus (mesure unique pour les journalistes – et les autres Français ---RIEN---).

    Avant les primaires socialistes, les syndicats de journalistes ont demandé à François HOLLANDE de rétablir les 30% d’abattement :

    42.500 journalistes bénéficieront de cet avantage.

    Quand on pense que le gouvernement a défiscalisé les heures supplémentaires pour les ouvriers et employés !...

    Savez-vous que des proches des journalistes, (qui ne sont pas journalistes) se déclarent journalistes sans carte de presse.

    Et maintenant des journalistes de l’audiovisuel ont demandé un abattement supplémentaire de 10 % pour des frais esthétiques !

    Mesdames, Messieurs les journalistes :Parlez aussi de vos privilèges au journal de 20 heures !



    A diffuser sans aucune modération….

Votre réponse
Postez un commentaire