En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le livre de Valérie Trierweiler est en rupture de stock, selon son éditeur.
 

Plusieurs libraires indépendants refusent de vendre le livre de Valérie Trierweiler. "Je n'ai pas à vendre les règlements de compte d'un couple", a justifié l'un d'entre eux, ce lundi chez Jean-Jacques Bourdin, sur RMC.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

23 opinions
  • Travel
    Travel     

    C'est nouveau, les libraires ont le droit de faire une sélection de ce qu'ils veulent vendre. Cela tombe sous le coup de la lois, il est interdit de refuser une vente. Pas de trierweler mais du Barbara cartlande, c'est beaucoup mieux

  • Ouhlala
    Ouhlala     

    "Un libraire doit vendre tous les livres, sans faire de distinction" certes... Ne sommes nous pas dans une actuelle société de consommation où la culture littéraire peine à persévérer? Ce livre demeure depuis plusieurs jours à la UNE des journaux télévisés. Pourquoi?! Car l'auteur n'est que l'ex de notre président en peine de redresser la France (avec grand mal)! Et donc je pense que nous pouvons intensément soit peu comprendre les libraires qui souhaitent vendre des ouvrages de qualités plutôt que des "Voici" façon livre de poche.

    Précurseur
    Précurseur      (réponse à Ouhlala)

    Ce n'est pas en censurant certains livres, que cela va permettre de vendre d'autres livres. Un classique faux dilemme. Y'a t-il des livres d'Aristote dans la librairie ? :-)

  • motelblues
    motelblues     

    un libraire doit vendre tous les livres, sans faire de distinction. les gens ont le droit de lire ce qu'ils veulent!le secteur est en crise, et certains se permettent de laisser passer du chiffre d'affaire. Du coup ce sont les gros libraires qui en profitent. Qu'ils n'aillent pas se plaindre d d'amazon ensuite!

  • chopaul
    chopaul     

    Caniveau, et l'info du 20 heures, avec ses marronniers, quel qualificatif.

  • ARISTARQUE
    ARISTARQUE     

    COPLETEMENT RIDICULE combien avez d'ouvrages qui ne reflètent pas la réalité ; il faut changer de métier au lieu de faire allégeance au "pouvoir'

  • Zotos Joico
    Zotos Joico     

    Un commerçant qui refuse de vendre n'est pas un bon commerçant,il se doit de mettre ses sentiments personnels au fond se poche avec un mouchoir dessus. Qu’ils assument leurs obligations de gestion. Alors qu'ils ne viennent pas pleurer si on va sur amazone faire nos achats, d'autant qu'une fois que l'on a mis un pied dans ses sites on y reste. Il n'y a rien de plus détestable que les moralisateurs !

  • YOYO
    YOYO     

    Ils vont pleurer et demander des aides,pas étonnant que les gens aillent à la FNAC ou chez AMAZONE.Qu'ils restent pro pour autant qu'ils puissent l’être!

  • rebeca
    rebeca     

    ils ne sont pas aussi délicats quand cela concerne un politique de droite ou la vie des peoples, encore moins de livres violents.
    et ils vont se plaindre des sites en ligne qui à cette occasion vont peut être récupérer quelques uns de leurs clients.

  • YOYO
    YOYO     

    Ils vont pleurer et demander des aides,pas étonnant que les gens aillent à la FNAC ou chez AMAZONE.Qu'ils restent pro pour autant qu'ils puissent l’être!

  • Grincheux
    Grincheux     

    c'est leur droit, mais après qu'ils ne se plaignent pas,

Lire la suite des opinions (23)

Votre réponse
Postez un commentaire