En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un père emmène son fils à l'école, lundi 16 novembre, à Paris.
 

Trois jours après les attentats qui ont endeuillé Paris vendredi, la vie a repris son cours lundi, dans la capitale. Magasins, salles de spectacles, cinémas, écoles, ont rouvert leurs portes. Si les parisiens ont repris leur quotidien, c'est avec plus ou moins d'appréhension.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • scheise
    scheise     

    16/11/2015 à 21h08
    Et dire qu au journal de la 2 ce soir les pauvres parents des victimes ont eu droit à la présentation d un des frères des tueurs présentant sans honte son frère comme un etre normal lui a dit "normaux"

  • Glochide
    Glochide     

    Facile à dire quand on n'est pas touché ! Et il n'y a pas seulement les personnes décédées , il y a tous ceux qui traîneront toute leur vie des souffrances , des rééducations , des handicaps et pour lesquels la vie n'aura plus jamais la même saveur ! Il faut ajouter les traumatisés à vie ...... Alors un peu de retenue , vivre comme avant , non , jamais .....

Votre réponse
Postez un commentaire