En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Michel Unik, à l'ouverture du procès des tueurs de son frère, jeudi 16 avril devant la cour d'assises des Alpes-Maritimes, à Nice.
 

Le procès des quatre braqueurs et meurtriers d'un bijoutier de Cannes en 2011, s'est ouvert ce jeudi devant les assises des Alpes-Maritimes. Son frère, copropriétaire de la bijouterie et lui-même braqué par les agresseurs, témoigne sur RMC.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • romuniort
    romuniort     

    Quand je vois la ligne de défense de l'avocat... A quand des jugements où les avocats sont co solidaires de leur client ?

  • ducayou
    ducayou     

    helas ils risquent quoi 10 ans et libre dans 5 !! si cela avait ete l inverse aie aie !!!

Votre réponse
Postez un commentaire