En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Victimes de viols, elles dénoncent "une prescription faite pour protéger les agresseurs": "C'est intenable"

Deux femmes assurent avoir été violées dans leur enfance par le même psychiatre
 

TEMOIGNAGES RMC - C'est un débat qui revient souvent sur le devant de la scène: celui sur la prescription en ce qui concerne les délits et crimes sexuels. Souvent, une personne abusée dans son enfance ne trouve pas la force d'en parler. Dès lors, faute de pouvoir porter plainte, de voir une enquête ouverte, les victimes se retrouvent dans l'incapacité de tourner la page. C'est le cas de ces deux femmes qui disent avoir été violées par leur psychiatre dans la Sarthe.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire