En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Éric Piotrowski, salarié d'Air France cargo, ce mardi matin sur RMC.
 

RMC a recueilli ce mardi le témoignage d'Éric Piotrowski, salarié d'Air France cargo, qui était présent au moment du CCE d'Air France qui a dérapé, lundi 5 octobre. Un de ses amis est encore en garde à vue ce matin. Il l'assure : la situation peut encore déraper.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • nad33
    nad33     

    encore heureux que quelqu'un n'ai pas crié: à mort!

  • strikler
    strikler     

    pendant ce temps ça deale de tout les cotés en toute impunité dans les 1000 cités de non droit et quand ils se font chopper grâce a Taubira ils sortent du commissariat avec la police au garde a vous chantant la Marseillaise .....

  • strikler
    strikler     

    pour 2 chemises de DRH a 1000€ pièce , on en fait tout un plat .....

    en plus même pas mal les DRH , le gouvernement cherche a Dieudoniser l'affaire ....

  • zombie-france
    zombie-france     

    les flics et l'armée est interdite dans les zones de non droits dans toutes les cités de France et les hors la loi font leur loi en toute impunité, en attendant 2 chemises mènent les manifestants en prison, BRAVO LA FRANCE SOCIALISTE !!!

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    ou cela a déraper ?
    2 chemises arracher et voila
    la caste en ordre
    oui voir ces 2 cadres torses nue,peut être un poil troublant
    mais ce n'est que chemises
    mais la violence n'es pas cela,il eu de la chance
    48 heures de garde a vue 5 personnes pour 2 chemises de la CASTE.
    Et c'est la que vous voyez de vos a quel point cette caste est réactionnaire

Votre réponse
Postez un commentaire