DSK inculpé pour agression sexuelle: le minute-par-minute

1114 opinions
- +

19h - Selon le tribunal, l'ensemble des faits qui sont reprochés à Dominique Strauss-Kahn sont passibles de 70 ans de prison aux Etats-Unis, où les peines sont cumulables. Une nouvelle audience est prévue vendredi.

18h30 - La juge refuse la libération sous caution de DSK et ordonne son incarcération.

18h13 - Le parquet de New-York affirme que le rapport médico-légal corrobore les accusations de la plaignante contre le directeur du FMI.

18h20 - L'accusation demande le maintien en détention de DSK, et évoque "au moins un" autre incident similaire.

18h09 - DSK a payé lui-même sa chambre au Sofitel : 525 dollars.

17h09 – DSK a fait son check out du Sofitel de New York entre 12h28 et 12h38, alors que la femme de ménage qui l'accuse y était entrée vers midi samedi, indique une source au sein du groupe hôtelier Accor.

16h55 – DSK est entré dans la salle d'audience du tribunal pénal de New York où il doit se voir signifier les chefs d'inculpation d'agression sexuelle, tentative de viol et séquestration de personne retenus contre lui. Portant un costume sombre et une chemise blanche, DSK s'est assis sur un banc, l'air fatigué et songeur.
Pour suivre en direct l'audience, cliquez ici.

16h30 - Selon BFMTV, le procureur de New York aurait durci le ton et pourrait demander une caution de 2 millions de dollars. Le passeport du patron du FMI aurait également été confisqué, et il lui serait imposé de porter un bracelet électronique.

15h07 - La première secrétaire du PS, Martine Aubry, à propos des images de Dominique Strauss-Kahn menotté : « C’est profondément humiliant, ça m'a vraiment bouleversée ».

13h57 - DSK a bien signalé samedi son départ à la réception de l'hôtel Sofitel de New York où il est accusé d'avoir agressé sexuellement une femme de chambre un peu plus tôt, indique le groupe hôtelier Accor, propriétaire des Sofitel.

13h05 - Le député strauss-kahnien Jean-Christophe Cambadélis, tout en se défendant d'être « un adepte des complots », affirme que la droite « avait promis à Dominique Strauss-Kahn le feu nucléaire dès qu'il ferait ses premiers pas de candidat ».

12h - INFORMATION RMC - Les avocats de DSK s'apprêteraient à fournir les preuves que ce dernier déjeûnait avec sa fille au moment de la supposée agression de la femme de chambre.

11h14 - Tristane Banon, écrivaine et journaliste, envisage de porter plainte contre Dominique Strauss-Kahn par qui elle affirme avoir été agressée sexuellement en 2002.

9h09: Jean-François Copé appelle l'UMP à la "mesure", mais évoque "l'image de la France".

9h04 - Sur RMC et BFMTV, Cécile Duflot demande la "justice" pour DSK et la jeune femme.

8h51 - DSK menotté : "Des images d'une cruauté insoutenable", pour Manuel Valls (PS).

8h10 - Pour Julien Dray (PS), interrogé sur RMC, la candidature de Dominique Strauss-Kahn aux primaires socialistes n'est pas totalement exclue tant que sa culpabilité n'est pas avérée.

7h30 - DSK devrait passer la nuit dans un centre médico-légal où des analyses lui seront pratiquées. Il devrait ensuite comparaître à 17h (heure française) devant un juge.

5h31 - Strauss-Kahn n'a pas d'immunité diplomatique, d'après la police de New York.

5h04 - Dominique Strauss-Kahn quitte menotté le commissariat de New York devant les photographes et les caméramen.

4h12 - Nouveau mandat de recherche d'ADN sur les vêtements de DSK.

3h38 - DSK a été retrouvé après avoir appelé l'hôtel pour récupérer son téléphone. Mais la police admet qu'elle n'a jamais retrouvé l'appareil, contrairement à ce qu'elle avait déclaré la veille.

23h45 - La femme de chambre reconnaît Dominique Strauss-Kahn comme étant son agresseur pendant son audition dans un commissariat de Harlem. Le directeur du FMI dément toutes les accusations, selon son avocat, qui maintient que DSK plaidera non-coupable et se défendra « vigoureusement ».

22h - La "victime présumée" attendue au commissariat où se trouve Dominique Strauss-Kahn pour une probable confrontation.

21h50 - La police prévient que DSK passera devant les photographes à l'issue de sa garde à vue au commissariat où il se trouve. Il sera ensuite déféré devant un juge de Manhatthan dans un lieu différent.

19h50 - Dominique Strauss-Kahn "va bien", selon un de ses avocats américains.

19h31 - Pour Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS à l'assemblée, la primaire PS n'est pas remise en question par l'inculpation de DSK. "Ce n'est pas l'affaire du PS", dit-il.

19h30 - Un des avocats de Dominique Strauss-Kahn est arrivé peu avant 19h au commissariat où il est entendu.

18h40 - Le FMI annonce la tenue d'une réunion informelle extraordinaire de son conseil d'administration.

18h35 - Le FMI annonce que son n°2, John Lipsky, va assumer les fonctions de directeur général de l'institution.

18h25 - Henri de Raincourt, ministre français de la Coopération, juge que l'inculpation de Strauss-Kahn n'est pas un "moment très positif" pour la France à l'étranger.

18h20 - Dominique Strauss-Kahn devrait être présenté à un juge à 21h.

16h40 - Anne Sinclair "ne croit pas une seule seconde aux accusations" contre son mari.

13h29 - Le gouvernement appelle à respecter "la présomption d'innocence" (Baroin).

13h11 - ALERTE - L'avocat de DSK annonce que le directeur du FMI nie tous les faits qui lui sont reprochés, et confirme qu'il plaidera non-coupable.

12h54 - Réaction de François Hollande, candidat à la primaire socialiste: « Terrible nouvelle » et appel à la « retenue ».

12h50 - Communiqué du FMI: le Fonds Monétaire International reste pleinement opérationnel et ne fait pas de commentaire.

12h11 - Dominique Strauss-Kahn a reçu la visite de Philippe Lalliot, consul général de France à New-York, dans le cadre de la "protection consulaire".

11h34 - Martine Aubry se dit "stupéfaite", parle d'un "coup de tonnerre". La première secrétaire du PS appelle les socialistes à rester "unis et responsables".

11h - Lionnel Luca, député (UMP) des Alpes-Maritimes: "C'est Dallas ! Et DSK c'est JR ! Décidément, l'ex-futur candidat socialiste à la présidence défraie la chronique. Réelle ou fausse, cette nouvelle affaire privée concernant le directeur du FMI le met hors course avant même les élections primaires du Parti socialiste et surtout discrédite la France au plan international."

10h49 - Le député UMP de Paris, Bernard Debré, qualifie Dominique Strauss-Kahn, inculpé d'agression sexuelle et viol, d'"homme peu recommandable", estimant que cette affaire est "humiliante pour la France".

10h40 - Le député PS de Paris, Jean-Marie Le Guen, estime que "cette affaire ne ressemble en rien à DSK"

10h30 - Selon BFMTV, la chambre d'hôtel de Dominique-Strauss-Kahn est passée au peigne fin par la police qui procèdera à des tests ADN à partir des éléments éventuellement retrouvés.

10h21 - Ségolène Royal parle de "nouvelle bouleversante" et répète que "tout reste à vérifier".

10h17 - " Tout cela est confondant, navrant et infiniment troublant", selon le président du MODEM, François Bayrou.

10h15 - Christine Boutin (PCD) estime que l'on a sans doute "tendu un piège à Dominique Strauss-Kahn dans lequel il est tombé" (BFMTV).

9h21 - Selon le correspondant d'RMC aux Etats-Unis, DSK s'est montré très peu coopératif pendant sa garde-à-vue et devrait plaider non-coupable.

9h20 - La police de New-York, qui a retrouvé des effets personnels vraisemblablement oubliés à la hâte, affirme que Dominique Strauss-Kahn s'est enfui de la chambre d'hôtel où il est accusé d'avoir sexuellement agressé une femme de chambre.

9h17 - Marine Le Pen estime que DSK est "définitivement discrédité comme candidat" à la présidentielle.

9h11 - Sur RMC, l'ancien porte-parole de l'UMP, Dominique Paillé, estime que le directeur du FMI « ne pourra pas s'en sortir » politiquement.

9h09 - Le patron du FMI Dominique Strauss-Kahn formellement inculpé pour « agression sexuelle et de tentative de viol ».

7h24 - Dominique Strauss-Kahn va être inculpé pour agression sexuelle, séquestration de personne et de tentative de viol, annonce la police américaine.

1h27 - Selon le New-York Post et plusieurs quotidiens américains, le directeur du FMI a été interpellé alors qu'il se trouvait déjà à bord d'un vol Air France qui devait le conduire à Paris. Les policiers sont allés le chercher "à son siège en première classe, à peine deux minutes avant le décollage", précise le New-York Post. Dominique Strauss-Kahn n'a opposé aucune résistance.
Les faits se seraient déroulés samedi à la mi-journée à l'hôtel Sofitel de la 44ème rue où DSK se trouvait. Une employée de l'établissement l'accuserait de l'avoir entraînée dans sa chambre et l'avoir forcée à lui pratiquer une fellation. Il aurait ensuite, peu de temps après, quitté l'hôtel pour se rendre à l'aéroport où il a été arrêté.  Pour consulter l'article du New-York Post (en anglais) cliquez ici.