En colère, Sarkozy ne reçoit plus les journalistes

332 opinions
- +

Fou de rage de la couverture médiatique accordée à la primaire socialiste, Nicolas Sarkozy a décidé de ne plus recevoir de journalistes jusqu'à nouvel ordre. «Ils veulent m'abattre», dit-il à ses proches.

Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy.

Si certains responsables de l'UMP - comme Jean-François Copé ou Henri Guaino - ont ouvertement affiché leur mécontentement face à la couverture médiatique accordée par la presse à la primaire du PS, Nicolas Sarkozy, lui, est carrément furieux.

Sur TF1 et France 2 la semaine prochaine

Le chef de l'Etat n'a pas de mots assez durs pour les journalistes. « Ils veulent m'abattre, ils veulent se débarrasser de moi maintenant », a-t-il expliqué à ses visiteurs tout au long de la semaine dernière. Conséquence, il a décidé de ne plus en recevoir aucun jusqu'à nouvel ordre. La semaine prochaine, sans doute lundi, Nicolas Sarkozy s'adressera à tous les Français sur TF1 et France 2 pour leur parler notamment de la crise européenne.

Christophe Jakubyszyn, directeur de la Rédaction