Le clitoris est révolutionnaire

10 opinions
- +

Je ne me souviens plus qui avait osé cette formule mais je sais qu’il s’agissait d’une féministe des années 60. A cette époque encore assez machiste, il fallait oser !

Cela prouve bien que les féministes ne sont pas toutes des femmes mal baisées et castratrices comme le prétendent les hommes qui n’ont pas réussi à évoluer et qui restent des machos en puissance.
La semaine dernière, sous la direction de Sylvain Mimoun, un débat intéressant a eu lieu entre différents professionnels de santé. Un débat intéressant pour la libération de la sexualité féminine. Les intervenants expliquaient à quel point le plaisir féminin était multiple.
Je sais bien que nous aimons les enquêtes, que la norme nous sécurise mais, il y a un sujet qui ne supporte guère la norme ; celui de la jouissance. Celle-ci doit venir sans qu’on l’attende, sans qu’on s’observe et surtout sans qu’on veuille bien faire, faire comme les autres.
Or, le clitoris est le seul organe du corps humain uniquement destiné au plaisir. Voilà pourquoi il fut longtemps considéré comme dangereux. Voilà pourquoi tant de civilisations l’ont mutilé. On considère qu’il y aurait encore 50 000 femmes et fillettes qui seraient excisées en France. Elles sont environ 140 millions dans le monde.
Et voilà sans doute pourquoi le discours sur la sexualité l’ignore trop souvent.
Aujourd’hui où l’on commence enfin à donner des cours d’éducation sexuelle aux adolescents, il n’a pourtant pas encore la place qu’il mérite. Pourquoi n’explique t-on pas vraiment aux jeunes filles  le rôle du clitoris afin qu’elles aient un accès à la connaissance de leur corps ?
Voilà pourquoi évoquer le clitoris est encore révolutionnaire.

Brigitte Lahaie