Toulouse et Montauban : les meurtres sont liés

35 opinions
- +
La même arme aurait tué des militaires à Toulouse et Montauban

La même arme aurait tué des militaires à Toulouse et Montauban

Selon le procureur de Toulouse Michel Valet, les meurtres de deux militaires jeudi à Montauban (Tarn-et-Garonne) et d'un troisième à Toulouse (Haute-Garonne) dimanche dernier, sont liés de manière formelle. Il a également précisé que les militaires avaient été abattus avec la même arme. « Le lien a été fait de façon certaine entre les deux événements de Toulouse et de Montauban », a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. « Un lien de connexité indiscutable est établi entre les deux affaires. Il est possible de dire que la balle tirée à Toulouse et les balles tirées à Montauban proviennent d'une seule et même arme », a précisé le procureur. Il a également indiqué qu'il n'y avait pas de suspect à l'heure qu'il est et qu'aucune piste «n'était écartée ou privilégiée» mais que la connotation de terrorisme n'apparaissait pas pour l'instant.

Les trois hommes ont été froidement abattus dans des circonstances similaires à quelques jours d'intervalle par un homme circulant à scooter et portant un casque à visière. Dans les deux cas, le tireur s'est servi d'un 11,43, un calibre apprécié dans la grande criminalité, pour exécuter de sang-froid ses victimes.

Un troisième soldat a été grièvement blessé jeudi et son pronostic vital est engagé.   

A la suite des fusillades de Montauban et de Toulouse, des « mesures de vigilances ont été rappelées aux militaires » de la région, a indiqué le service de presse des armées.