Merah était interdit de vol aux Etats-Unis

207 opinions
- +
Police en attente devant l'immeuble de Mohamed Merah

Police en attente devant l'immeuble de Mohamed Merah

Mohamed Merah était sur la No Fly List américaine. Le suspect numéro 1 des tueries survenues à Toulouse et à Montauban était interdit de vol à bord d’appareils au départ et/ou à destination des Etats-Unis. « Mohammed Merah était sur cette liste depuis un certain temps », notamment parce qu’il avait participé à un camp d’entraînement d’al-Qaida,  explique le site de la chaîne d'information CNN, citant une source officielle. De son côté, le Wall Street Journal confirme également que Mohamed Merah était bien interdit de vol car il « avait participé à un camp d’entraînement d’al-Qaida » en Afghanistan. Le journal américain ajoute que « des officiers antiterroristes du FBI chargés des interdictions de vols avaient également des informations sur Mohamed Merah avant les récentes fusillades ».

Un groupe lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué, dans un communiqué mis en ligne ce jeudi, la tuerie de Toulouse. Ce groupe a aussi appelé la France à reconsidérer sa politique « hostile» aux musulmans. Le texte, signé par l'organisation « Jund al-Khilafah » (les soldats du Califat), a été publié sur le site Shamekh, qui diffuse généralement les communiqués d'Al-Qaïda. Selon les propos du texte, la tuerie de Toulouse a été perpétrée par « Youssef le Français », qualifié « d'un des chevaliers de l'islam ». « Cette opération bénie a ébranlé les piliers sionisto-croisés dans le monde entier (...) et nous la revendiquons », affirme également le texte.

Il appelle enfin le gouvernement français à « reconsidérer sa politique à l'égard des musulmans dans le monde » et «abandonner ses tendances hostiles envers l'islam (...) », estimant qu'une telle politique ne lui apportera que «le malheur et la destruction ».