Début des votes anticipés dans deux Etats américains

2 opinions
- +
Bureau de vote à Portland, dans l'Oregon. Sept semaines avant l'élection présidentielle américaine du 6 novembre, deux Etats, l'Idaho et le Dakota du Sud, organisent vendredi les premiers votes anticipés, qui ont constitué 30% des voix exprimées lors du p

Bureau de vote à Portland, dans l'Oregon. Sept semaines avant l'élection présidentielle américaine du 6 novembre, deux Etats, l'Idaho et le Dakota du Sud, organisent vendredi les premiers votes anticipés, qui ont constitué 30% des voix exprimées lors du p

par Deborah Charles

WASHINGTON (Reuters) - Sept semaines avant l'élection présidentielle américaine du 6 novembre, deux Etats, l'Idaho et le Dakota du Sud, organisent vendredi les premiers votes anticipés, qui ont constitué 30% des voix exprimées lors du précédent scrutin en 2008 et ont été considérés comme l'un des facteurs de la victoire de Barack Obama.

La Caroline du Nord accepte déjà des voix exprimées par correspondance depuis le 6 septembre et d'ici la fin du mois, 30 Etats auront commencé à organiser des votes anticipés, notamment l'Ohio et la Floride, jugés stratégiques pour le résultat de l'élection qui oppose le démocrate Barack Obama au républicain Mitt Romney.

L'Ohio et la Floride sont également le lieu de batailles juridiques engagées par des activistes démocrates, qui accusent le camp républicain, qui dirige les deux Etats, de chercher à limiter la procédure de vote anticipée.

Les électeurs issus de la classe ouvrière et des minorités, majoritairement en faveur des démocrates, constituent les plus importants pourcentages des voix exprimées en personne par anticipation, tandis que l'usage du vote par correspondance est plus populaire au sein de l'armée, où la tendance est plutôt pro-républicaine.

La campagne de Barack Obama avait encouragé avec insistance en 2008 les sympathisants démocrates à voter en avance, un enjeu tactique car il permet aux candidats de se concentrer par la suite sur les électeurs indécis qui se rendent aux urnes le jour même de l'élection.

Le Parlement à majorité républicaine de Floride, où 54% des électeurs afro-américains, soit deux fois plus que les blancs, avaient voté en avance en 2008, a depuis réduit de 14 à huit le nombre de jours où les électeurs pourront se rendre aux urnes avant l'élection, éliminant notamment le dimanche qui précède le 6 novembre.

LUTTE CONTRE LES FRAUDES

La loi, actuellement contestée en justice par une élue démocrate, a auparavant été attaquée par le département américain de la Justice, poussant le parlement de Floride, à la suite d'une décision d'un tribunal fédéral, à faire des concessions en étendant les horaires de vote lors des huit jours restants, du 27 octobre au 3 novembre.

L'Ohio, où Mitt Romney va effectuer une tournée la semaine prochaine, a également réduit le nombre de jours de vote par anticipation, en 2011, éliminant les trois jours stratégiques qui précèdent le 6 novembre, sauf pour le personnel militaire.

Un juge fédéral a récemment annulé la mesure, justifiée par l'Ohio comme un moyen de lutter contre les fraudes, mais le gouvernement de l'Etat a fait appel.

Même si sur le plan local, les Etats dirigés par le camp républicain tentent de limiter le vote anticipé, la campagne de Mitt Romney, échaudée par l'exemple de 2008, ne néglige pas la procédure qui a aidé le candidat à remporter les primaires de son parti en Floride, en Ohio, au Michigan et au Wisconsin.

"Nous avons une stratégie particulière pour chaque Etat afin de tirer profit des votes par anticipation et par correspondance", a reconnu Rich Beeson, l'un des responsables de la campagne de Mitt Romney. "Nous savons qu'il est important d'obtenir le maximum de ces votes avant le jour de l'élection."

La chasse aux votes anticipés reste toutefois une marque de fabrique de la campagne de Barack Obama, qui a encouragé lundi, lors d'un déplacement à Columbus, en Ohio, les plus jeunes électeurs, chez qui l'abstention est importante le jour même de l'élection, à se rendre aux urnes le plus tôt possible, soit le 2 octobre dans cet Etat.

"Je vois de jeunes gens ici", a déclaré le président américain. "Jeunes gens, vous devez recourir au vote anticipé, car vous ne vous réveillerez peut-être pas à l'heure le jour de l'élection."

Julien Dury pour le service français

REUTERS