TGV : jusqu’à 5h de retard à cause d’un acte de malveillance

28 opinions
- +

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les TGV entre Paris et le sud de la France ont eu jusqu’à 5h de retard suite à un acte de malveillance. Le trafic est revenu à la normale ce vendredi matin.


Trois, quatre, et même cinq heures de retard. Les voyageurs qui circulaient entre Paris et le sud-est de la France dans la nuit de jeudi à vendredi ont dû prendre leur mal en patience. Dans la soirée, les TGV en provenance de Marseille Saint-Charles, Genève, Perpignan, Annecy, Cannes, Grenoble ou encore Hyères accusaient à la gare parisienne de Lyon des retards de 1h45 à 3 heures. Un train attendu de Lyon-Perrache étant même annoncé avec un retard de 4 heures. La raison : une avarie sur une télécommande d'aiguillage qui pourrait être due à un acte de malveillance.

Une panne qui affecte l'aiguillage et la signalisation

A partir de 17h00 et dans les deux sens, les trains ont donc dû circuler plus lentement aux abords des aiguillages, qui ne pouvaient plus être télécommandés de Paris, entre le sud de la capitale et le nord de Lyon. Cette panne affectait également la signalisation. Des trains qui, en période de week-end de la Toussaint, étaient évidemment bondés. Le trafic est revenu à la normale ce vendredi matin, et tous les trains prévus étaient au départ, affirme la SNCF.

M. Chaillot avec Reuters et AFP