Le gouvernement veut créer 100 000 emplois verts en 3 ans

32 opinions
- +

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français souhaite faire de la croissance verte une priorité en créant 100.000 emplois d'ici 2016 dans ce secteur,...

Le gouvernement français souhaite faire de la croissance verte une priorité en créant 100.000 emplois d'ici 2016 dans ce secteur. Ces emplois concerneront entre autres le traitement des déchets ou de l'eau. /Photo d'archives/REUTERS/David Gray

Le gouvernement français souhaite faire de la croissance verte une priorité en créant 100.000 emplois d'ici 2016 dans ce secteur. Ces emplois concerneront entre autres le traitement des déchets ou de l'eau. /Photo d'archives/REUTERS/David Gray

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français souhaite faire de la croissance verte une priorité en créant 100.000 emplois d'ici 2016 dans ce secteur, a dit mardi la ministre de l'Ecologie à l'issue d'un séminaire gouvernemental sur la transition écologique.

"L'objectif de créer au moins 100.000 emplois en trois ans, c'est un objectif très ambitieux", a dit Delphine Batho, soulignant que la France avait un potentiel considérable.

Pour mettre en oeuvre cette priorité, chaque ministère va recevoir une feuille de route précisant les engagements qui devront être mis en oeuvre pour stimuler cette croissance verte, a-t-elle ajouté.

Les emplois concerneront principalement les domaines des éco-industries, de l'efficacité énergétique, ou encore de l'économie circulaire, comme le traitement des déchets ou de l'eau, a-t-elle précisé, sans citer le secteur des énergies renouvelables.

Ces dernières, qui ne représentent qu'une partie des emplois verts, totalisent environ 80.000 emplois directs et indirects en 2012, en baisse par rapport aux 100.000 emplois environ comptabilisés en 2011, selon le SER.

Les filières solaire et éolienne connaissent des difficultés en raison de l'instabilité tarifaire et les professionnels de ces secteurs réclament des mesures d'urgence afin de conserver les emplois.

Le gouvernement s'est engagé à lancer en 2013 un vaste plan de rénovation thermique des logements, déjà promis par la précédente majorité. Pendant la campagne, François Hollande avait dit que ce plan permettrait la création de "dizaines de milliers d'emplois".

Interrogée sur l'emploi vert en France en 2012, l'Agence pour l'environnement et la maîtrise d'énergie (Ademe) n'était pas en mesure de fournir de chiffres.

Le gouvernement a lancé fin novembre un débat sur la transition énergétique censé déterminer comment la France compte réduire de 75 à 50% la part du nucléaire, développer massivement les énergies renouvelables et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Une loi de programmation, initialement prévue pour juin a été repoussée à septembre afin de laisser plus de temps aux débats dans les régions.

Marion Douet, édité par Yves Clarisse

REUTERS