ALERTE ENLEVEMENT : un bébé enlevé à Nancy

18 opinions
- +
Alerte enlèvement à Nancy : le portrait robot de la suspecte diffusé mercredi en fin de journée

Alerte enlèvement à Nancy : le portrait robot de la suspecte diffusé mercredi en fin de journée

Une alerte est lancée après l’enlèvement d’un nourrisson à Nancy. Voici le texte transmis par la Direction centrale de la police judiciaire ce mercredi matin : « Le 18 décembre 2012, aux alentours de 21 heures 30, un nourrisson de sexe masculin, Lucas, âgé de deux jours vêtu d'un pyjama bleu a été enlevé à la maternité régionale située rue du Docteur Heydenreich à Nancy par une personne de sexe féminin répondant au signalement suivant : type européen, âge apparent 16-20 ans, corpulence mince, cheveux tirés en arrière avec frange rabattue sur le front. Elle serait vêtue d'un blouson, d'une chemise et d'un pantalon sombre et porteuse d'une écharpe. Elle aurait transporté le nourrisson dans un sac de couleur sombre tenu en bandoulière.
Si vous localisez l'enfant ou le suspect, n'intervenez pas vous-même, appelez immédiatement le 0805 200 200 ou envoyez un courriel à alerte.enlevement@interieur.gouv.fr ».

Vêtue d'une blouse hospitalière, la suspecte, dont le portrait-robot a été diffusé par la police mercredi en soirée, s'est introduite dans le secteur mère-enfant de la maternité aux alentours de 21h30 et a enlevé le bébé. Une cellule de coordination européenne a été actionnée pour que les polices étrangères et frontalières soient averties de cet enlèvement. Des auditions sont en cours à la maternité. Agée de 24 ans, la mère de l'enfant « est plus que traumatisée par ce qui s'est passé », a indiqué le procureur de la République de Nancy, Thomas Pison.
Les enlèvements de nouveau-nés dans une maternité sont rares, on en dénombre un à deux en France chaque année, selon les chiffres communiqués par la Direction générale de l'offre de soins (DGOS). Cependant, on ne connaît pas le nombre de tentatives qui n’aboutissent pas pour des raisons diverses, dans la mesure où elles ne sont pas toutes signalées aux instances judiciaires.

Les enquêteurs chargés de retrouver un nourrisson enlevé mardi soir dans une maternité de Nancy ont reçu « une quinzaine d'appels convergents » et étudient « quelques pistes très sérieuses » dont ils espèrent qu'elles permettront d'identifier la ravisseuse présumée, a annoncé mercredi le procureur Thomas Pison.

J.V. avec DCPJ Etat Major et agences