La victime, ange ou démon ?

2 opinions
- +

Témoignages des habitants de Bagneux (92), dans le quartier où un jeune homme a été séquestré et torturé le 22 février dernier.

"Mathieu Roumi est mort de trouille. Il a quitté Bagneux, et ne veut pas y revenir pour l'instant" C'est ce qu'on a appris hier auprès de la Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme. Mathieu Roumi, c'est ce jeune homme juif de 19 ans, séquestré et violenté le 22 février dernier, pendant plus de 9 heures, et qui a subi des sévices à connotation antisémite et homophobe.

Céline Pitelet s'est rendue à Bagneux, dans la cité où habite le jeune homme. Elle a rencontré des voisins et des amis de Mathieu ainsi que de ses agresseurs présumés. Selon une des voisines de Mathieu, « c'est un jeune homme poli, qui est passé comme tous les jeunes par des petits bêtises ». Si elle qualifie les faits « d'inexcusables », elle éloigne le spectre du racisme en expliquant que le quartier connait une grande « mixité ».

Pour un des copains d'enfance de Mathieu, au contraire, il est « loin d'être un ange », touchant « aux drogues et à l'alcool ». Pour se retrouver séquestré et torturé de la sorte, cette relation estime qu' « il (Mathieu) a dû faire quelque chose de grave ».

Selon le parquet, les 6 agresseurs présumés, âgés de 16 à 24 ans, l'ont d'abord accusé du vol d'un téléphone, d'un caméscope et de résine de cannabis. Puis ils l'ont menotté et frappé. Ils auraient ensuite écrit "sale juif" et "sale PD" sur son visage avant de lui infliger des sévices à caractère sexuel.

L'affaire a suscité hier de nombreuses réactions d'indignations, notamment du Conseil représentatif des institutions juives de France, de SOS Racisme et du Mrap. Elle remet en mémoire le meurtre d'Ilan Halimi, un juif français de 23 ans, séquestré pendant 3 semaines par le gang des barbares de Youssouf Fofana, dans une cité de Bagneux, et retrouvé mort, il y a 2 ans. Mais selon des sources proches du dossier, la comparaison est inutile.