Mon ami veut que je lui mette un doigt dans l’anus

9 opinions
- +

Angélique s'interroge sur la signification qu'il faut donner à la demande de son partenaire.

Angélique : Avec mon ami, on a une vie sexuelle assez traditionnelle à la base, mais cela fait quelque temps qu’il me demande si je veux bien lui mettre un doigt dans l’anus. Je m’interroge. Il fait des allers et retours vers la Capitale pour son travail, et chaque fois qu’il revient de Paris il m’en parle. Je me demande aussi s’il n’a pas découvert autre chose.

Brigitte Lahaie : Vous avez une imagination qui ne va pas dans le bon sens: pourquoi imaginer qu’il a découvert autre chose? S’il avait découvert autre chose, il n’aurait pas besoin de vous. Je crois qu’il ne faut pas vous inquiéter par rapport à ce qu’il aurait pu découvrir, je crois que votre relation s’installe.

Il a osé vous demander quelque chose qui vous paraît bizarre. On est dans quelque chose qui est plutôt de l’ordre du fantasme, il a envie d’être soumis dans certains moments avec vous, c’est aussi une façon de s’offrir à vous. Ce que je crois dans ce genre d’histoires, quand quelqu’un avec qui l’on est bien nous fait part d’un de ses fantasmes, c'est qu'il faut toujours prendre cela comme un cadeau.

Cela ne veut pas dire qu’il faut le réaliser, mais c’est un cadeau qu’il vous fait en vous demandant de partager ce fantasme. C’est une preuve de confiance, une preuve d’amour. Si ça se trouve, vous allez le faire et cela ne va pas lui plaire, ou vous allez y trouver du plaisir. Mais prenez plutôt cette demande comme quelque chose qui vous rapproche et pas comme quelque chose qui prouverait qu’il y a eu un événement extérieur à votre histoire.

Sur un plan anatomique, ce n’est pas compliqué. Ce qui l’est, c’est ce que l’on s’imagine. Si vous avez peur de lui faire mal, vous utilisez un peu de lubrifiant et vous voyez ce qui se passe. Soit vous aurez envie d’aller plus vite, plus profondément, parce que vous aurez justement envie de prendre le pouvoir, soit vous resterez un peu en dehors de ça, parce que vous n’avez justement pas envie de prendre le pouvoir. Il s’offre à vous, dans une certaine mesure. Votre ami est en train de vous dire qu’il vous aime suffisamment pour vous donner les clés, à vous de savoir si vous avez envie de les prendre ou pas.